Actualité Département Ruralité Valorisation Loisirs

La charolaise en fête à Autun les 23 et 24 septembre

Le prochain concours charolais d’Autun marquera un nouveau tournant dans l’histoire de la Société d’agriculture. Après le succès de 2016, la société innove encore en créant une véritable fête charolaise où seront mêlés fleurons de la race charolaise, gastronomie, animations grand public… Le tout dans une ambiance conviviale et dansante !

De gauche à droite : Frédéric Brochot, représentant le Conseil départemental ; Roger Brochot, président de la société d’agriculture ; Marie-Claude Barnay, présidente de la communauté de communes du Grand Autunois Morvan (CCGAM), Jean-Bernard Jeannin et Ca

Le prochain concours de reproducteurs HBC d’Autun aura lieu samedi 23 et dimanche 24 septembre prochain au parc des expos L’Eduen. Portés par le succès de 2016 où le concours était pour la première fois couplé avec la Foire économique d’Autun, la Société d’agriculture de l'arrondissement a décidé de prolonger le renouveau cette année, en transformant la manifestation en une véritable fête agricole.

Pour donner vie à son projet, la Société a reçu le soutien du Département de Saône-et-Loire, de la communauté de communes du Grand Autunois Morvan ainsi que du Crédit agricole Centre-Est, fidèle soutien de la Société d’agriculture et sponsor important de l’évènement.

140 bovins attendus

La manifestation durera deux jours et l’entrée est gratuite. Samedi matin, le concours de reproducteurs débutera à 10 heures. Le matin, les juges classeront les charolais adultes (vaches et taureaux), tandis que l’après-midi, ils jugeront les veaux mâles et femelles.

Près de 140 bovins sont attendus, soit une trentaine de plus qu’un 2016. Après des années difficiles, le concours de reproducteurs d’Autun a retrouvé des couleurs depuis son succès de l’an dernier. Un regain d’intérêt qui met du baume au cœur des membres de la Société d’agriculture dont le leitmotiv est de maintenir coûte que coûte le célèbre concours d’Autun.

Animations non stop

Et pour y parvenir, ils s’en sont donnés les moyens. A côté des compétitions charolaises, le site de L’Eduen sera le cadre de nombreuses animations non stop pour toute la famille. Structures gonflables, manège, promenades en calèches, cracheur de feu, foire aux vins avec la cave de Mazenay… Le site accueillera également plus d’une trentaine de stands de matériels, partenaires agricoles, entreprises du bâtiment, concessionnaire automobile… Des producteurs locaux seront également présents. La MFR de Liernais (21) vendra des gaufres. Toujours partants pour la fête, les Jeunes agriculteurs des cantons d’Autun-Lucenay ont promis d’organiser un lancer de bottes de pailles ! Avis aux plus costauds...

Comme l’an dernier, le concours accueillera une exposition de moutons charollais. Et dimanche, un concours de peignage de bovins sera proposé aux enfants.

Soirée dansante et brunch étoilé !

Cette fête charolaise sera aussi gastronomique. Samedi midi et soir, la restauration sera assurée par le traiteur "La rose des vents". C’est même une grande soirée dansante avec DJ qui attendra éleveurs et convives le samedi. Au menu : dos de truite saumonée, mariné au sel de Camargue, ou opéra de brochet et truite en gravelax ; pièce de bœuf, crémeux de panais caramalisé ; fromages, dessert pour 28 € (sur réservation préalable au 06.59.35.75.80 ou 06.81.36.11.36).

Dimanche midi, la Société d’agriculture propose un brunch confectionné par le chef étoilé Jérôme Brochot. Pour 35 € (sur réservation préalable également au 06.59.35.75.80 ou 06.81.36.11.36), les convives pourront déguster, à volonté, la cuisine gastronomique et inventive du célèbre restaurateur montcellien natif d’Autun.

Dimanche après-midi, à l’issue de la visite officielle et de la remise des prix, les champions défileront sur le podium.

Une vitrine de l’agriculture du territoire

Comptant parmi les soutiens à cette manifestation, la présidente de la communauté de communes, Marie-Claude Barnay, espère « un retentissement au-delà du monde agricole pour démontrer au grand public l’importance de l’agriculture sur ce territoire ». Elle en profitait pour redire sa foi dans la valorisation des productions locales et en un rapprochement entre producteurs et consommateurs. « Sur la même longueur d’onde », le représentant du Conseil départemental Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, parlait de « nouvelle formule qui va transformer l’essai cette année en démontrant aussi qu’il ne faut pas opposer les agricultures entre elles car elles sont complémentaires ».

 

 

Services

Recevoir la newsletter