Actualité Département Loisirs Ruralité

Mais qui donc était le bon roi Gontran, roi de Bourgogne ?

Nombre de nos villes comporte une rue dédiée à saint Gontran, roi de Bourgogne. Mais qui donc était ce dernier… ?

Saint Gontran (545-592), est un petit-fils de Clovis et de sainte Clotilde. Il fut, à 16 ans, roi d'Orléans, de Bourgogne, du Berry. Il connut cette époque féroce et cruelle où la reine Frédégonde fit assassiner sa sœur, son beau-frère, son mari et l'évêque Prétextat… Clotaire II faisait périr Brunehaut, reine d'Austrasie, en l'attachant à un cheval au galop. Gontran lui-même fit bien quelques écarts dans la fidélité conjugale, il répudia sa femme, crime qu’il ajoutait à bien d'autres… Et puis, soudain, le roi se convertit, il se mit à pleurer ses péchés pendant le reste de sa vie, et racheta ses fautes par ses grandes libéralités envers les pauvres, lesquels le surnommèrent alors « le bon roi Gontran » ! Ce dernier essaya toujours de réconcilier ses frères et fit fonder de nombreux monastères. Vers la fin de sa vie, il choisi d’entrer au monastère Saint-Marcel à Chalon-sur-Saône. Peu après sa mort, il fut proclamé saint par son peuple. On le fête chaque année le 28 mars…

N. D. d’après EAQ

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter