Actualité Ruralité Elevage Environnement

Dans le dossier Loup, les éleveurs reprennent la main en matière de communication

Une femme qui parle d’un ton neutre sur un fond blanc. Des images dures qui défilent. La méthode est connue, c’est celle utilisée notamment par l’association L214…

Considérant (avec raison) que celle-ci n’a pas l’apanage de la communication, le collectif d’éleveurs L113 s’est créé et a diffusé une vidéo choc fin décembre, largement vue et reprise sur les réseaux sociaux.

L113 en référence avec l’article L113 du Code rural qui précise que « par leur contribution à la production, à l’emploi, à l’entretien des sols, à la protection des paysages, à la montagne et au développement de la biodiversité, l’agriculture, le pastoralisme et la forêt de montagne sont reconnus d’intérêt général comme activité de base de la vie montagnarde et comme gestionnaire centraux de l’espace montagnard ». Plus encore, le Gouvernement s’attache à « assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l'ours dans les territoires exposés à ce risque ». On croit rêver ! D’où l’accusation de l’association à l’encontre de Nicolas Hulot, suspecté de complicité de maltraitance animale.

Sur cette vidéo aux images parfois peu soutenables et jamais diffusées, l’association dénonce les dégâts provoqués par les loups.

Outre le sujet traité, cette vidéo prouve la volonté des éleveurs de prendre en main leur communication et ne pas laisser le seul champ libre à leurs détracteurs.

Une vidéo à voir et à revoir, mais surtout à diffuser auprès de vos connaissances…

 

https://www.youtube.com/watch?v=Qt4NpGl7M4w

https://vimeo.com/247223938

Services

Recevoir la newsletter