Elevage Allaitant Bovin

Avec 600 animaux, le concours de Charolles tient bon !

Cette année encore, le concours de Charolles s’en est bien tiré d’une saison pourtant plombée par la morosité. Avec 600 bovins reproducteurs rassemblés, le rendez-vous saône-et-loirien demeure le plus important de la race.

Le grand prix d’honneur taureau de Charolles a été remporté cette année par Hugues Pichard avec Military, un animal de 4 ans pesant 1.386 kg. Les juges ont apprécié sa musculature, sa finesse et ses qualités de race. L’éleveur de Montceau a obtenu aussi le prix d’honneur junior femelle adulte avec Oxygène ainsi que le prix de synthèse laitonne avec Princesse, une fille de Military.

Les 8 et 9 novembre dernier, le concours de reproducteurs de Charolles a réuni environ 600 bovins. Une belle performance dans un contexte où les organisateurs de concours doivent faire face à d’inquiétantes baisses d’effectif. Ce ne fut pas le cas à Charolles où avec 646 inscrits, on a même enregistré davantage d’engagements qu’en 2018 ! Malgré la sécheresse et les difficultés économiques, le nombre de veaux est stable avec pas moins de 33 sections à juger ! Du côté des adultes et des laitonnes, c’est même une hausse de participation qui a prévalu. D’aucuns y voient un effet de la tenue du concours national à Roanne fin septembre, ce qui aurait poussé les éleveurs à préparer davantage d’adultes. Les organisateurs notent aussi la présence de nouveaux exposants parmi les 92 élevages engagés. Ces derniers proviennent de dix départements différents. Parmi eux les limitrophes (Loire, Rhône, Allier en tête…), mais aussi des provenances plus lointaines comme la Haute-Marne, la Haute-Saône et le Bas-Rhin. Victime de son succès, le concours de Charolles peine même à recruter les nombreux juges (28 cette année) nécessaires au classement de ces quelques 580 animaux en concours… Il faut dire aussi que la pression demeure très forte dans le berceau de la race où un juge doit avoir le cuir épais… En maitre de cérémonie, la société d’agriculture sait aussi fixer les objectifs à ses jurés. A Charolles encore plus qu’ailleurs, la tradition est de privilégier les aptitudes bouchères. Un parti pris préservé qui est désormais repris dans les nouvelles orientations de la race. Dans la plupart des classements, les juges ont été sensibles « au carré de cul, au globe arrière, à la finesse de peau… ». D’où un palmarès faisant la part belle à la mixité.

Ventes difficiles

Si Charolles a bien résisté en termes de fréquentation, en revanche, le bilan est moins bon pour les ventes. Une soixantaine de veaux auraient été vendus durant les deux jours, confiaient les organisateurs. C’est moins que la centaine de veaux qui trouvait encore preneurs sur le concours il y a quelques années. Ce sont les âpres conséquences de la conjoncture économique. A noter que parmi les acheteurs présents à Charolles figuraient des allemands et des hongrois.

Extrait du palmarès

Mâles adultes

Prix d’honneur sénior, grand prix d’honneur et prix de synthèse : Military, SCEA Pichard Hugues, Montceau-les-Mines.

Prix d’honneur junior : Navarro, Gaec Bigay-Sivet (42).

1er prix de famille par le père : Gaec Blandin-Cury (03).

Femelles adultes

Prix d’honneur sénior et grand prix d’honneur : Istoria, Hugues Aumeunier, Dompierre-les-Ormes.

Prix d’honneur junior : Oxygène, SCEA Pichard Hugues, Montceau-les-Mines.

Prix de synthèse : Lucy, Gaec Vincent père et fille, Oudry.

1er prix d’ensemble : Gaec Vincent père et fille, Oudry.

1er prix d’élevage : Gaec Vincent père et fille, Oudry.

Veaux mâles

Prix d’honneur : 1er Prince, EARL Rizet Patrick, Vaux-en-Pré ; 2e Palace, Gaec Goujat (69) ; 3e Pygmalion, Gaec Langillier Jean-Marc et fils, Saint-Bérain-sous-Sanvignes.

Prix de l’Ajec : Pasteur, Gaec de la Bruyère – Johan Dufraigne, La Tagnière.

Prix de synthèse : Panthéon, EARL Benas Jean-Pierre, Dompierre-les-Ormes.

Prix d’ensemble

1er prix section 1 et super prix d’ensemble : Gaec Lacour père et fils, Saint-Vincent-des-Prés.

1er prix section 2 : Gaec Cuisset (42).

1er prix section 3 : Gaec Blandin-Cury (03).

1er prix trophée viande : Pokora, Gaec Maréchal, Toulon-sur-Arroux.

1er prix veau d’automne : Okapi, Christian Marin (58).

Veaux femelles

Prix d’honneur : 1er Pompomgirl, Gaec Lacour père et fils, Saint-Vincent-des-Prés ; 2e Princesse, Gaec Domaine des Charolais (67).

Prix de synthèse : Princesse, SCEA Pichard Hugues, Montceau-les-Mines.

1er prix d’ensemble : Didier Métrop, Grandvaux.

 

 

 

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter