Actualité Culture Viticulture Environnement

Il n'existe pas de solution miracle dans l'alternative aux pesticides, met en avant l'Inra

Interrogé à l’Assemblée nationale par la commission phytos, le 21 novembre, Philippe Mauguin, PDG de l’Inra, a affirmé qu’il n’y avait pas de solution miracle pour diminuer l’utilisation de phytos.

« L’Inra ne travaille pas pour trouver une molécule qui remplacera telle molécule ». La réponse est multiple. « Il est possible de diminuer en utilisant des outils d’aide à la décision », poursuit-il et d’ajouter que « le premier objectif est de limiter les pertes grâce à l’agriculture de précision ». L’Inra travaille sur une « combinaison » entre sélection génétique, bio-contrôle et solutions agronomiques. Faisant référence aux résultats obtenus dans le réseau des fermes Dephy qui sont parvenus à réduire les phytos jusqu’à 30 % en maintenant le même rendement, il poursuit : « on doit se poser la question comment on peut aller encore plus loin ? Comment on peut ensuite partager les solutions au plus grand nombre ? ».

Services

Recevoir la newsletter