Actualité Département

Direction départementale des territoires de Saône-et-Loire : départ de Christian Dussarat, DDT

Lundi soir à la Préfecture, le directeur de la Direction départementale des territoires (DDT) de Saône-et-Loire, Christian Dussarat a fait valoir ses droits à la retraite. Après un long hommage du Préfet pour sa carrière au service des citoyens, le futur retraité en a profité pour donner sa vision de l’évolution des missions des services de l’Etat depuis quatre décennies. Son successeur n’est pas encore connu et devrait être nommé en octobre.

A ce poste en Saône-et-Loire depuis maintenant 7 ans, Christian Dussarat aura visiblement marqué autant par ses qualités professionnelles que par ses qualités humaines. « J’ai apprécié l’homme derrière le fonctionnaire », témoignait Jérôme Gutton, le préfet de Saône-et-Loire. D’ailleurs, Christian Dussarat débutait ses remerciements par une pensée à son collègue malade, Alain Faure et à tous ses collègues, présents et anciens, avec qui il a eu plaisir de travailler « en équipe. Car on ne gagne jamais seul », rajoutait-il. Une constante qui masque pourtant de profonds changements au sein de l'Etat même, notait-il. Après 42 ans de service, « le fil conducteur » de sa carrière aura été « la décentralisation et la mutation des services en continue. Processus toujours pas achevé, répartissant les compétences et centres administratifs, dans ce vieux pays Jacobin aux 36.000 clochers ». Au delà de la régionalisation en cours, il développait son analyse sur les « importants changements » des métiers administratifs eux-même, passant « de la production vers l’accompagnement de la société ». Et de citer pêle-mêle aujourd'hui : la lutte contre le réchauffement climatique, la lutte contre la perte de biodiversité, nourrir les hommes… « mettez le tout dans le terme de "transition écologique" », glissait-il au passage d’un ton un peu dubitatif.

Profitant de la tribune offerte devant les autres corps étatiques et corps intermédiaires du département, il fustigeait également les « incantations, yakafokon, peu efficaces » autour de la mission régalienne des contrôles. Plus d'un Préfet pourraient en témoigner. A la place, il a préféré « l’accompagnement et l’ingénierie concrètes » même s’il s’agit alors d’une « gestion de la complexité nécessitant un travail interministériels », saluant au passage les efforts de ses collègues qui cherchent à « se confronter à la réalité du terrain plutôt qu’être de simples censeurs » au final. Il ne négligeait pas l’apport des professionnels à ses côtés : « Pour réussir, nous avons besoin d'autres compétences. Les professionnels sont ceux qui possèdent les véritables clés du changement et je les remercie pour leurs engagements et leur témoigne beaucoup de respect car vous le faites en plus de votre métier ».
Bien qu’originaire du Bordelais et ayant principalement été affecté dans des départements littoraux (Seine-et-Marne, Var, Alpes-Maritime, Gard), Christian Dussarat compte désormais « décompresser » avant de se « rendre utile aux autres », le leitmotiv de sa vie finalement, du côté du Beaujolais-Mâconnais. Son successeur devrait arriver en octobre.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter