Viticulture

Après sa Saint-Vincent tournante de Bourgogne 2018, Saint-Véran a fait don de 20.000 € aux Restos du Coeur

Le 15 juin à Leynes, la 74ème Saint-Vincent tournante de Bourgogne en l’honneur de l’appellation saint-véran a connu un nouvel épilogue. Celui de la remise officielle du don aux « Restos du Cœur », comme s’étaient engagés les organisateurs.

Il aura fallu cinq ans pour qu’Alain Ducasse, le célèbre restaurateur, soit "référencé" pour apposer le logo de manifestation nationale soutenu par la non moins célèbre association des « Restos du Cœur ». Le cru Saint-Véran l’a tout de suite obtenu pour la Saint-Vincent tournante de Bourgogne 2018 qui est dans la droite ligne des Sociétés de secours mutuels qui prévalaient aux siècles derniers. « Nous avions une dimension bénévoles très importantes dans le cadre de ce weekend festif mais pas que. Ils nous semblaient logique de contribuer à passer le flambeau et l’état d’esprit de base de cet événement qui repose sur la solidarité. Nous voulions le rendre plus visible au delà », a expliqué Kevin Tessieux, le président du cru saint-véran. Avec 85.000 visiteurs et la vente de nombreux kits, avec un repas « abordable » affichant complet, après avoir reversé une « cagnotte commune » servant d’assurance aux prochaines Saint-Vincent tournante de la Confrérie des chevaliers du Tastevin, après avoir acheté pour 80.000 € de vins aux producteurs locaux, les comptables ont confirmé ce que tout le monde pressentait : l’événement avait été une réussite de bout en bout, y compris d’un point de vue financier. Le cru ayant aussi financé une partie du poste d'animation graçe à cela.

Les organisateurs ont donc eu le plaisir de reverser la somme de 20.200 € aux Restos du Cœur. Le parrain de l’événement, le chanteur Michael Jones a célébré ce don par un nouveau concert en l’honneur des bénévoles, des vignerons et des partenaires, réunis à Leynes. « La pression est redescendue maintenant », soufflait Kevin Tessieux qui constate que le cru « est vraiment sur une bonne dynamique » et veut capitaliser dessus. En préparant d’ores et déjà les 50 ans de l’appellation en 2021.

Services

Recevoir la newsletter