Actualité Viticulture Département Economie Environnement

En matière d'épamprage comme de taille, la robotique arrive dans les vignes...

Le robot viticole mâconnais de taillage et d'épamprage vient d’être primé au salon suisse Agrovina. Passage en revue…

Le robot de taille et d’épamprage.

Le jury du Prix de l’innovation du salon Suisse Agrovina, a décerné la médaille d’or au robot de taillage et d’épamprage développé par l'entreprise mâconnaise Wall-YE, dirigée par Christophe Millot (lire à ce sujet notre édition du HH GGGGGG en page GG). Ce robot est le fruit de quatre années de recherche et de développement. L'entreprise a produit plusieurs prototypes avant de présenter cette plateforme robotisée 100 % autonome et électrique, fonctionnant grâce à des batteries lithium fer- phosphate ainsi qu’à des panneaux solaires. La machine est équipée de caméras et d’un logiciel de reconnaissance de formes qui lui permettent de contrôler ses actions et ses mouvements. Une caméra frontale couplée à des algorithmes de traitement uniques permet d'identifier les pieds de la vigne, la texture du bois, la position des yeux ou encore les fils de fers. Le GPS intégré permet, quant à lui, de localiser avec précision les données propres à chaque pied de vigne, et de cartographier l'ensemble des données collectées.

L’un des points forts de ce robot est sa simplicité d’utilisation. L'utilisation d'un smartphone est suffisante pour le guider. Il ne nécessite d'aucun réglage spécifique. Sa traction électrique ne cause aucunes nuisances sonores, ni pollution, contribuant ainsi à la préservation de la qualité de la vigne.

En ce qui concerne l’épamprage, l’engin travaille entre 2.000 et 3.000 pieds par heure, de jour comme de nuit, par beau temps comme par mauvais temps, et sur terrain affichant des pentes allant jusqu’à 40 %.

Le robot peut effectuer de la taille Royat et Gobelet avec une cadence de cinquante pieds par heure, soit 120 heures de travail autonome pour une parcelle d’un hectare plantée à 6.000 pieds/ha.

Services

Recevoir la newsletter