Actualité Département Viticulture Economie

Le Job dating du lycée de Mâcon-Davayé a remporté un franc succès

Le 5 avril, le lycée de Mâcon-Davayé organisait son premier Job dating. Avec près de vingt-cinq entreprises participantes, les étudiants en 2e année de BTS comme ceux du CFPPA ont pu s’exercer aux entretiens d’embauche. Une journée qui a marqué les esprits… de tous !

Exercice fructueux tant pour les futurs diplômés que pour les chefs d’entreprises présents.

Au départ, l’ambiance était un peu lourde, chacun - étudiant comme employeur - ne sachant pas vraiment ce qui l’attendait, il faut dire que l’exercice était nouveau. Pourtant, très vite, une fois le tour de chauffe passé, la bonne humeur s’est installée.

Le 5 avril, dans l’amphithéâtre Jules Chauvet du lycée viticole de Mâcon-Davayé, l’exercice a battu son plein, à un rythme soutenu, dans une organisation parfaite. Manifestement, à écouter les employeurs comme les étudiants, la soirée de Job dating a été un succès ! Carton plein pour le lycée de Mâcon-Davayé qui a ainsi offert un bel exercice à ses futurs diplômés, lesquels ne cachaient d’ailleurs pas leur satisfaction à l’issue de l’exercice (lire encadré ci-dessous). Une satisfaction que tous, étudiants en seconde année de BTS Viti-Œno, en BTS Technico-commercial en vins et spiritueux ou au CFPPA de Mâcon-Davayé, mettaient en avant.

Du côté des employeurs, vingt-trois entreprises présentes représentaient la diversité des métiers auxquels les futurs diplômés pourront prétendre dans quelques mois… Des domaines viticoles, des caves coopératives, des assureurs, des banquiers, dans le conseil, la fourniture, dans l’amont ou l’aval, jusqu’aux négoces et aux activités œnotouristiques… Une belle palette de métiers potentiels qu’il conviendra d’élargir pour la prochaine édition, en avril 2019. Là encore, du côté des employeurs, les personnes présentes ne cachaient pas leur satisfaction. Certaines avouaient même avoir croisé quelques talents dont elles ont gardé le CV dans l’optique de prochains contacts…

Ce rendez-vous a été une belle réussite. Une réussite bénéfique bien entendu pour les étudiants qui se sentent ainsi considérés et accueillis par le tissu local d’entreprises, pour les entreprises qui ont pu croiser des jeunes motivés qui font plaisir à voir, et bénéfique aussi pour le lycée de Mâcon-Davayé qui a ainsi conforté ses liens avec le tissu économique local. « Cette action s’inscrit dans la droite ligne de ce que nous faisons dans nos formations, c’est-à-dire être à l’écoute de nos territoires et de leurs acteurs économiques », soulignait Jean-Philippe Lachaize, directeur du lycée.

D’ores et déjà, rendez-vous est pris pour l’année prochaine. Avec d’autres talents et d’autres entreprises qui, n’en doutons pas, rejoindront à leur tour la dynamique.

Des avis unanimes

« C’est une belle opportunité, une vraie chance que ce Job dating », mettait en avant Nicolas Pelenc, fils de vigneron dans le Sud de la France, et étudiant en BTS Viti-Œno. « C’est une bel exercice, dans des conditions proches de la réalité et j’espère que nous serons amenés à en faire d’autres ». Même si son projet est de partir travailler à l’étranger avant de rejoindre l’exploitation familiale, il reconnaît avoir bénéficié de nombreux conseils qui ne manqueront pas de lui être utiles.

« C’est l’occasion de mieux savoir les questions que peuvent nous poser de futurs employeurs dans les entretiens que nous aurons dans quelques mois », notait de son côté Emilie Villetard, elle aussi fille de viticulteur, dans l’Yonne, et étudiante en BTS Viti-Œno. Elle espère poursuivre ses études, notamment en suivant au lycée de La Brosse « une formation à la conduite d’engins », elle qui entend devenir maîtriser la conduite de tracteurs avant d’envisager de rejoindre l’exploitation familiale.

Pour monter l’opération, le lycée de Mâcon-Davayé avait sollicité l’appui du Rotary Club de Mâcon, « pour une mise en réseau ». Pour cela, le club s’est mobilisé aux côtés de l’équipe du lycée de Davayé, Anne Kabalec, professeur d’économie, en tête, mais aussi Patrick Lenadan, professeur de viticulture, et Catherine Pugeaud. Pour ce club service de professionnels qu’est le Rotary, ce fut l’occasion de conduire une action envers la jeunesse, un des axes forts et majeurs de ses activités. Etudiants, chefs d’entreprises et enseignants ont ainsi eu l’occasion de mieux les connaître lors de la prise de parole de Yves-Marie Vasseur, le président du Rotary Club de Mâcon. Ils ont pu en apercevoir la diversité et les axes forts que sont l’éradication de la polio, les actions conduites à destination de la jeunesse, mais aussi la solidarité envers nos anciens.

Services

Recevoir la newsletter