Actualité Culture Economie

Reprise des activités après une campagne difficile à Sénalia

A l'occasion de ses assemblées générales, Sénalia, groupe exploitant les terminaux portuaires céréaliers et agros industriels du port de Rouen, a fait un point sur la campagne précédente. Elle a mis son outil à rude épreuve. Le directeur général a également présenté la campagne en cours qui s’annonce plus favorable.

« Nous venons de vivre deux années atypiques, notre modèle a été mis à rude épreuve », a affirmé le directeur général de Sénalia, lors de la réunion d’information qui s’est tenue en marge des assemblées générales de Sénalia, groupe qui exploite les terminaux portuaires céréaliers et agros industriels du port de Rouen. En effet, après une campagne 2015/2016 record, 83 millions de tonnes manutentionnées, l’exercice 2016/2017 a été marqué d’un triste record. Ce sont en effet seulement 4,9 millions de tonnes qui ont été manutentionnées en 2016/2017, soit la plus faible année depuis 13 ans. Gilles Kinlderberg, directeur général, précise ainsi qu’« avec une baisse de 65 %, la campagne dernière a été très compliquée ». La production de blé ayant fortement baissé, le disponible exportable a diminué de 50 %. Cette régression a fortement impacté l’activité du groupe qui a mis 1,8 million de tonnes de blé et d’orge dans ses bateaux, soit une baisse de plus de 3 millions de tonnes par rapport à 2015/2016. Le chiffre d’affaires du groupe a donc diminué de 57 %. Mais pour Gilles Kinlderberg, « Sénalia a su s’appuyer sur son modèle résilient pour faire face à cette adversité ».

Reprise des activités pour la campagne 2017/2018


L’entreprise a continué à entretenir ses installations et à dérouler son programme d’investissement (41 millions d’euros sur 5 ans). Cet important programme s’achèvera en janvier 2019 par la mise en service du poste de chargement le plus performant de l’Europe de l’Ouest (3 000 T/H), au gabarit maximal du Grand Port Maritime de Rouen (11,50 mètres). De plus, cette année a été l’occasion pour Sénalia de proposer de nouveaux services et notamment l’importation de céréales. La moisson 2017, s’est déroulée dans de meilleures conditions, avec en moyenne 38 millions de tonnes de très bonne qualité. Elle devrait permettre à l’entreprise de relancer son activité. Au 31 décembre 2017, se sont déjà plus d’un million de tonnes qui ont été exportées pour la campagne 2017/2018. Sénalia devrait charger plus de 3,6 millions de tonnes cette année. Cependant, le directeur général a mis en garde les adhérents sur des retards concernant les exportations de blés. Ces retards empêchent le groupe de répondre à tous les marchés donnant ainsi aux pays concurrents, comme l’Argentine, l’opportunité de se saisir de ces marchés.

Services

Recevoir la newsletter