Viticulture Economie

Une belle croissance en Amérique du Nord pour les vins de Bourgogne

Alors que 2019 ne fait que débuter, le vignoble bourguignon a le sourire. Du fait, notamment, des bons résultats à l’export. Et plus particulièrement en Amérique du Nord.

A l’export, la Bourgogne est de retour sur ses marchés grâce à la mise en vente du millésime 2017. Sur les huit premiers mois de 2018, les vins de Bourgogne progressent pour atteindre 52,5 millions de bouteilles exportées (+ 3,2 % en volume par rapport à 2017). Ces chiffres cachent cependant quelques disparités. Hors Chablisien, les volumes commercialisés à l’international par la Bourgogne progressent de presque 2 millions de bouteilles (+5,2 %).

Le chiffre d’affaires poursuit sa croissance, atteignant 593 millions d’euros sur les huit premiers mois de 2018 (+ 7 %). Ce nouveau record est l’œuvre des appellations les plus valorisées qui pèsent 31 % du chiffre d’affaires. Ce sont, en majorité, les appellations de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits qui réalisent de très bons chiffres d’affaires : + 31 % (41 % du chiffre d’affaires Bourgogne), en particulier sur les marchés en Asie et aux USA. Ces beaux résultats concernent quasiment tous les marchés de la Bourgogne. Néanmoins, les progressions des volumes exportés sont toujours en retrait sur deux des principaux pays d’Europe et en Chine. Ce retard est dû au manque de vin de certaines appellations, plus touchées par les accidents climatiques des dernières années

L’Amérique du Nord leader

Les exportations en Amérique du Nord poursuivent leur croissance en volume (+9 % par rapport aux huit premiers mois de 2017), Cette évolution s’accompagne d’une nouvelle hausse du chiffre d’affaires (+8 %), soit un gain de 13 millions € ! Les Etats-Unis demeurent le premier marché export en volume et en valeur (sur huit mois en 2018) soit 24 % du chiffre d’affaires pour 22 % des volumes de vins de Bourgogne exportés. Battant à nouveau un record de ces dix dernières années, la Bourgogne a commercialisé aux États-Unis 11,6 millions de bouteilles en huit mois. Les appellations Régionales Bourgogne et Mâcon sont les premières bénéficiaires de ces bons résultats, en volume (+8,2 %) comme en chiffre d’affaires (+ 13 %). Cette belle performance est en partie due à une parité euro/dollar toujours favorable. « Pour l’instant, il n’y a pas eu d’effet Trump » souligne Frédéric Drouhin, président de la FNEB.

Le Canada, quatrième marché en volume et cinquième en valeur (sur huit mois en 2018), représente 6 % du chiffre d’affaires pour 9 % des volumes de vins de Bourgogne exportés. Le chiffre d’affaires a progressé de 14,4 %, porté par les vins rouges (+ 29,6 %). Les appellations Régionales Bourgogne en blanc continuent de séduire largement : + 12 % en volume. Leur croissance est régulière sur ce marché depuis plus d’une dizaine d’années. Le Crémant de Bourgogne retrouve des couleurs avec des évolutions de 19,2 % en volume et 16,2 % en chiffre d’affaires. Les appellations Régionales du Mâconnais dépassent leur record de l’année 2000 en chiffre d’affaires, soit 1,7 million d’euros (+ 42,2 %), pour plus de 317.000 bouteilles exportées (+ 48,6 %) sur les huit premiers mois de 2018. « Le marché canadien se porte bien, même s’il y a des différences d’une province à l’autre » précise Frédéric Drouhin.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter