Actualité Environnement Elevage Culture Ruralité

Dans la lutte contre les campagnols terrestres, je demande le Ratron...

Nouvelle molécule campagnolicide à base de phosphure de zinc, le Ratron GL a obtenu une homologation de l’Anses en septembre dernier. Il sera commercialisé d’ici la fin du mois d’avril.

Les dégâts des campagnols sur les prairies peuvent être colossaux.

Grâce à une technologie de formulation innovante, l’entreprise allemande Frunol Delicia a mis au point des appâts dont la matière active est le phosphure de zinc. Le dégazage de la substance active a lieu une fois l’appât consommé, un atout dans la lutte contre le campagnol terrestre qui, d’une part, garantit une meilleure innocuité pour l’applicateur et, d’autre part, réduit la méfiance de l’animal vis-à-vis de l’appât.

Une fois l’appât consommé, le phosphure de zinc libère dans l’estomac du campagnol de la phosphine au contact de l’acide gastrique. La phosphine est une neurotoxine et une toxine du métabolisme très puissante qui tue le campagnol dans les une à trois heures qui suivent l’ingestion.

Pas d’empoissonnement secondaire

La substance active est ainsi entièrement dégradée et ne peut donc nullement entraîner d’empoissonnement secondaire, ce qui jusqu’à présent été reproché aux molécules existantes comme la bromadiolone.

Le Ratron GL est un appât prêt à l’emploi, résistant à la pluie et aux moisissures. Son application se fait grâce à une canne de distribution munie d’une gâchette, qui libère la dose nécessaire à chaque pression. Le dosage maximal est de 2 kg/ha/an, pour une application directement dans les trous de rongeurs à raison de cinq granulés par application, et de 2,5 kg/ha/an pour des applications en boîte d’appâtage à raison d’environ 10 grammes de lentille par station. « Les applications doivent être répétées jusqu’à ce que les appâts ne soient plus consommés, dans la limite du dosage maximal », précise le fabricant. Comme tous les moyens de lutte contre le campagnol terrestre, ce nouveau produit sera évidemment plus efficace lorsque la pression est relativement faible. Contrairement à la bromadiolone, et en dehors des contraintes précitées, il n’existe pas de cadrage ministériel spécifique.

Disponible d’ici fin avril auprès de revendeurs (coopératives et négoces agricoles) grâce à un accord de coopération entre la société allemande et le groupe français Lodigroup, ces appâts se présentent sous la forme de lentilles. Ce produit est réservé aux agriculteurs titulaires du CertiPhyto.

Le produit étant actuellement en phase de commercialisation auprès des revendeurs, même si on en ignore encore le coût.

Sophie Chatenet

Services

Dossiers

Recevoir la newsletter