Département

Vœux du Département et du Préfet : Aimer l’Etat, aider l’agriculture

Mardi soir à Mâcon, le président du Département, André Accary, et le Préfet de Saône-et-Loire, Jérôme Gutton ont présenté ensemble leurs vœux aux corps constitués. Des vœux adressés en réalité à tous les saône-et-loiriens, avec notamment des messages à destination du monde agricole et rurale.

Alors que la fin d’année 2018 et le début d’année 2019 « interrogent » sur l’état de notre société, André Accary a débuté ses vœux en souhaitant une année 2019 « positive ». Lui et les équipes du Conseil départemental vont tout faire en ce sens « pour être efficace et pragmatique afin d’améliorer le quotidien » de tous les concitoyens. Il listait les principales actions à finir ou à venir dans l’année : lutte contre la désertification médicale avec le succès des Centres de santé, le déploiement de la télémédecine qui va de pair avec l’accélération du déploiement du Très haut débit Internet et de la fibre optique en particulier, mais également la mise en deux fois deux voies de toute la RCEA dans le Département dont la fin des travaux est acté pour 2023.

Juste après ces importants investissements structurants, André Accary n’en n’oubliait pas pour autant le pilier essentiel qu’est l’agriculture départementale. Comme d’autres secteurs d’activités, l’agriculture « se démène pour faire tourner l’économie et c’est elle qui fait battre le cœur de la France », remerciait-il. En mai, la Route 71 Bourgogne du Sud sera lancée pour « moderniser l’image » de notre beau département en innovant en terme touristique pour mieux faire découvrir ses vignobles, ses terroirs et son patrimoine.

750 demandes de prêts d’honneur

Néanmoins conscient de la crise agricole, amplifiée par la sécheresse estivale 2018, tout particulièrement pour l’élevage départemental, André Accary remerciait le Préfet, les parlementaires et « chacun à son niveau qui a aidé l’agriculture ». Le Département a notamment mis en place le dispositif des prêts d’Honneur. Ces prêts de 10.000 € - remboursables sur 10 ans à taux zéro - étaient visiblement nécessaires face à l’urgence des exploitations pour passer l’hiver, puisque 750 dossiers ont déjà été déposés en ce 8 janvier, soit l’équivalent de 7,5 millions d’€ sur l’enveloppe totale votée de 10 millions d’€.

De l’ignorance nait la haine

A sa manière, le Préfet de Saône-et-Loire répondait à une autre inquiétude du monde agricole. Parlant plus particulièrement des « gilets jaunes » mais ensuite plus généralement des « infox » (ou fake news) et du traitement médiatique sans recul journalistique nécessaire parfois, à la façon d’un « shoot de BFM TV », le préfet rappelait l’importance de l’éducation pour éviter la propagation d’attaques sur les réseaux sociaux. Exactement ce que vit et ressent l’agriculture avec l’agribashing. « Les Français aiment les boucs émissaires. C’est de l’ignorance que nait la haine et les injures publiques si peu réprimée », regrettait-il, reconnaissant là une sorte d’impasse législative, entre liberté d’expression et censure. Préférant ne pas sombrer néanmoins dans le pessimisme, rappelant que bien des années passées ont été pires dans l’histoire de la France, il préférait se souvenir de bons moments 2018 comme la Saint-Vincent de Bourgogne célébrant l’appellation Saint-Véran. S’adressant aux agents de l’Etat, des infirmières jusqu’aux militaires, il invitait donc plutôt chacun à « aimer l’Etat » en 2019 puisqu’il s’agit en réalité de chacun d’entre nous qui le constituons.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter