Département Economie Ruralité Loisirs

Avec Annette Prieur, chacun peut croquer les sablés à pleines dents !

Après une carrière épanouissante dans le commerce aux quatre coins du monde, Annette Prieur a ressenti un réel besoin de changement. Elle s’est ainsi installée dans le département avec l’ambition de séduire les papilles grâce à ses biscuits sablés, sucrés et salés, vendus sous la marque "Croquelicot". A découvrir !

On peut être pleinement épanoui dans son travail mais éprouver, à un moment donné, l’envie d’un retour aux sources, à une certaine authenticité. Ce sont ces sentiments qui ont animé Annette Prieur il y a de cela quelques mois. Native du Creusot, cette dernière - dont le papa exerçait comme vétérinaire - a vécu une partie de sa jeunesse du côté de Palinges, au cœur de la ruralité. Après des études dans le domaine du droit, elle a travaillé dans le commerce, notamment à l’international. Ce qui l’amenait alors à voyager aux quatre coins du monde. Avec, en corollaire, l’obligation impérieuse de vivre dans la région parisienne...

Redonner du sens

Avouant « une certaine lassitude de cette vie et le besoin d’un retour à certaines valeurs, de revenir à certaines vertus du travail, de lui redonner un sens », Annette Prieur - très attachée à « la notion de la saisonnalité » - a décidé de rompre avec ce qui faisait son quotidien depuis des années. Elle quitte alors la capitale pour revenir en province. Et la voilà qui se rapproche de la Saône-et-Loire où elle a toujours de la famille, notamment dans le Mâconnais. C’est ainsi qu’elle installe son entreprise à Crèches-sur-Saône fin 2016. Car Annette Prieur fait alors le pari de se lancer dans une toute nouvelle aventure professionnelle en partant tout simplement de zéro. Lorsqu’on l’interroge sur le pourquoi de cette décision, celle-ci met en avant certaines valeurs. « J’avais la volonté de m’appuyer sur un véritable savoir-faire. Je souhaitais travailler avec des produits de la terre. J’avais cette envie de fabriquer, d’être dans le concret. Je voulais proposer un produit qui soit, d’une certaine façon, le compagnon du quotidien. C’est-à-dire des produits que nous puissions consommer à tout moment de la journée. L’idée est donc d’accompagner tous les moments de la vie, d’être trangénérationnel. Le tout en ayant un côté créatif avec la mise au point de recettes ».

Miser sur la qualité

C’est sous la marque "Croquelicot" que notre chef d’entreprise a choisi de commercialiser ses biscuits sablés. « Avec un réel souci d’authenticité. Quand on met les bons ingrédients, on ne peut avoir que de bons produits ! ».

Seule dans l’entreprise pour l’instant, elle doit jongler entre la production, la commercialisation, la communication et l’administratif. En ayant toujours à l’esprit que seule la qualité fera la différence. Quant à la distribution, Annette Prieur mise sur différents débouchés. Outre la vente directe par l’intermédiaire de marchés, elle a choisi de cibler d’une part les spécialistes en produits bio, d’autre part les structures qui vendent et mettent en valeur les produits régionaux et gastronomiques. Pour le plus grand plaisir des gourmets et des gourmands. A goûter. Succès garanti !

Sablés sucrés et salés

Il y a un grand choix de sablés sucrés et salés.

Même si elle n’en est qu’au début de son aventure, Annette Prieur a choisi de miser sur la diversité et la complémentarité de ses biscuits sablés. Avec, bien évidemment, une large gamme de biscuits sucrés. Parmi les parfums proposés, il y a nature, chocolat, chocolat noix de coco, croquant noisette amande, citron et orange douce et thé earl grey.

Plus originale, la gamme salée permet de déguster des sablés sésame, moutarde à l’ancienne, fromage comté, noisette cacahuète et tomate oignon.

« Pour les sablés sucrés, ce n’est que du bio avec, si possible, un fournisseur qui se trouve à proximité ». Comme pour la farine qu’elle se procure à seulement une quinzaine de kilomètres de son lieu de production. Quant aux biscuits salés, ils sont à base d’huile de tournesol.

« La fabrication et le conditionnement sont totalement manuels. » Cela prend la forme de sachets de 130 grammes pour le sucré et de 90 grammes pour le salé. Avec la volonté d’être la plus transparente possible aussi bien sur les ingrédients que sur le produit final.

Services

Recevoir la newsletter