Département Loisirs

Saône-et-Loire, premier département touristique

L’agence de développement touristique et de la promotion du territoire de Saône-et-Loire, l’ADT Destination Saône-et-Loire, a tenu son assemblée générale jeudi 23 mai à Mâcon. L’occasion de présenter des chiffres encourageants sur la fréquentation touristique en 2018. Une dynamique que l’agence espère conserver grâce aux actions de promotion et aux nouveaux outils numériques lancés ces derniers mois.

« Les bons résultats en matière de fréquentation touristique font de la Saône-et-Loire la première destination touristique de Bourgogne Franche-Comté », se félicite Arnaud Durix, le président de l’Agence de développement touristique, l'ADT Destination Saône-et-Loire.
Avec plus de 10 millions de nuitées, la Saône-et-Loire reste le 46e département français, un résultat similaire à celui de 2017. Sur ce total, un peu plus de deux millions de nuitées ont été comptabilisées dans un hébergement marchand, de type hôtels, campings, gîtes, chambres d’hôte. Le reste, soit la grande majorité, s’effectue dans les résidences secondaires, chez la famille ou les amis.
« 2018 a été une bonne année, malgré tout marquée par deux événements : la coupe du monde et la canicule, qui ont sans doute incité les gens à plus rester chez eux », commente Élisabeth Roblot, la vice-présidente au Département en charge du tourisme et de l’attractivité.
Pour 2019, l’effet Tour de France avec deux étapes dans le département, « une première ! », laisse espérer de belles retombées : « tous les hôtels du Chalonnais affichent complet depuis l’annonce du parcours ».

Tourisme digitalisé

« Le dynamisme de notre département se mesure par les actions mises en place et par l’augmentation du nombre d’adhérents à l’agence », souligne Arnaud Durix. Ces adhérents sont en effet passés de 136 à près de 300 en 2018. Une adhésion qui témoigne de la volonté de la part des professionnels du tourisme de s’impliquer plus avant dans la promotion du département.
Car c’est bien de cela dont il s’agit, comme l’a rappelé Élisabeth Roblot : « nos deux axes d’action sont la communication à l’extérieur et la mise en avant des richesses. D’une part, pour faire connaître la Saône-et-Loire, et d’autre part pour offrir aux touristes les outils numériques adéquats pour faciliter leurs séjours une fois sur place ». Et les principales actions mises en place dernièrement qui n’ont pas manqué d’être rappelées. « Il y a encore quelques années, nous étions en retard de 15 ans en matière de développement et d’offre numérique. Nous nous sommes rattrapés en quelque mois ».
Le directeur de l’agence fait référence en cela aux lancements de l’application gratuite Voie verte 71 et du site internet mobile Route71. Par ailleurs, le Guide du routard à vélo, sorti dernièrement, va incontestablement contribuer à attirer les touristes à la recherche de modes de déplacement doux. Et ces touristes-là, particulièrement épicuriens, sont de plus en plus nombreux.
La participation aux salons de tourisme et voyage fait également partie de la stratégie : « cette année nous participerons à quatre salons au total, contre deux jusqu’à présent », détaille Arnaud Durix.
Élisabeth Roblot, quant à elle, ne manque pas d’idées pour 2020. Sans rien dévoiler, elle avance déjà « que ce sera en lien avec l’œnotourisme »...

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter