Viticulture Marchés Economie Actualité

En Champagne, la coiffe intelligente en test avant sa montée en puissance

Une trentaine de vignerons de Champagne testent la coiffe intelligente, Cloé, qui tracera la bouteille et traquera la contrefaçon, avant sa montée en puissance prévue dès l’été 2018, a indiqué le Syndicat général des vignerons de Champagne (SGV) le 27 mars. Cet outil technologique mis au point par le SGV et le leader de la protection des marques Advanced Track and Trace (ATT) apportera au vigneron la garantie « que la bouteille n’est pas une contrefaçon, qu’elle n’est ni volée ni issue de la fraude, et que c’est une authentique bouteille de champagne issue de son exploitation », a précisé Catherine Chamourin, chargée d’études et de projets au SGV.

La coiffe, revêtement qui recouvre le haut de la bouteille de champagne, y compris le bouchon, héberge tous les éléments personnalisés utiles : numéro de série unitaire, QR code, signature unique de chaque bouteille. Cette traçabilité devrait aider aussi le vigneron à la déclaration mensuelle aux Douanes des entrées et sorties de bouteilles de sa cave, faciliter le suivi du stock, a ajouté Catherine Chamourin. Cet outil devrait en outre assurer une fonction d’information fournie par le vigneron au consommateur sur son exploitation, ses cuvées, ses cépages, les accords mets-vins qu’il préconise. Elle pourra aussi faire figurer la composition nutritionnelle du vin, si le projet d’étiquetage nutritionnel des boissons alcoolisées demandé par la Commission européenne aboutit.

Le SGV prépare maintenant un partenariat avec les Douanes pour que Cloé devienne le support d’une « capsule représentative de droits » (CRD) numérique. La CRD, appelée aussi « capsule-congé », indique que les droits de circulation dus à l’État français pour les ventes de boissons alcoolisées en France ont été acquittés. Le SGV compte ainsi mettre en place, avec les Douanes, un dispositif de sécurisation publique, garanti par l’État, et non plus seulement privée.

La coiffe Cloé est vendue par le SGV et est destinée uniquement aux vignerons qui commercialisent leur champagne, les maisons de champagne ayant déjà leurs systèmes de traçabilité. Le surcoût de cette coiffe numérique est de 3 centimes par bouteille, selon le SGV.

Services

Dossiers

Recevoir la newsletter