Viticulture Environnement Actualité

Arbres et vignes se marient grâce aux Vignerons de Buxy et aux élèves du lycée horticole de Tournus

Qui n’a jamais admiré un océan de vignes avec un arbre majestueux trônant en bordure. Pour continuer d’embellir leur vignoble, les vignerons de la cave de Buxy ont fait appel au lycée de l’Horticulture et du Paysage de Tournus pour construire un projet intitulé "Un arbre pour 10 hectares de vigne". Un début prometteur.

L’arrivée des arbres avec quelques-uns des 45 exploitants.

En 2014, le conseil d’administration de la cave coopérative des Vignerons de Buxy (1.120 hectares) validait la réalisation d’un inventaire de la biodiversité par le Conservatoire des espaces naturels régional (CENR). Ce diagnostic concernait 120 parcelles exploitées par cinq viticulteurs, représentatives de la richesse des terroirs de la Côte chalonnaise, du nord du Mâconnais et de l’appellation Montagny, tout en prenant en compte l’hétérogénéité des structures et des pratiques de l’ensemble des associés coopérateurs de la cave. Le CENR a ensuite proposé à la cave des pistes d’action en faveur du maintien ou du retour d’une biodiversité à l’échelle des parcelles, accès et tournières, à l’échelle du paysage et du vignoble.

Refuges d’espèces

Dans un premier temps, une des actions les plus simples et symboliques était de planter ou replanter, sur les espaces disponibles, des éléments ligneux structurant du paysage comme des arbres isolés. Ces derniers favorisent les transits et refuges d’espèces sauvages. Pour continuer la sensibilisation de tous, en 2017, le conseil d’administration se fixait alors un objectif en intitulant cette action "Un arbre pour 10 hectares de vigne. Pour donner à cette action une dimension sociale et sociétale pour qu’elle s’inscrive complètement dans une démarche de développement durable, les Vignerons de Buxy ont fait appel au lycée de l’Horticulture et du Paysage de Tournus pour construire un projet réfléchi, avec les bonnes espèces aux bons endroits et qui serve de support pédagogique.

Bonnes espèces aux bons endroits

Les élèves de la classe de 1ère Bac pro "Aménagements paysagers" du lycée ont ainsi mené un travail de réflexion en vue d’apporter une réponse à une situation concrète. Les élèves et leurs professeurs en Aménagements Paysagers,  Didier Boireau et Emmanuel Devaux, se sont ainsi rendus sur le site pour découvrir les attentes des vignerons de la cave coopérative et pour s’imprégner du paysage viticole du Buxy et de ses environs. Au menu, lecture de paysage et inventaire du patrimoine végétal.

De retour au lycée, les élèves - ayant pris connaissance du contexte et de la demande - ont réalisé un travail de recherches pour proposer une palette végétale appropriée et argumentée. La nature du sol, le découpage du parcellaire viticole, les atouts et les contraintes du milieu, la volonté de maintenir et renforcer l’identité du vignoble tout en favorisant le respect de la biodiversité ont conduit les élèves à proposer une gamme d’espèces végétales représentatives de la flore spontanée locale telles que le chêne, le tilleul, l’érable champêtre, le noyer... Certains arbres fruitiers contribueront à diversifier ces plantations.

Ce travail de réflexion - sur le choix du végétal dans un projet d’aménagement paysager, que ce soit à l’échelle d’un petit jardin ou à celle d’un paysage - est essentiel pour le travail du paysagiste afin de proposer un projet cohérent.

125 arbres

Cet exercice fait partie de la formation professionnelle. Le mener de façon concrète a permis de mettre en situation les élèves avec l’ensemble des paramètres essentiels à sa compréhension : observation, écoute, analyse et proposition argumentée. La demande de la cave a ainsi été un support privilégié pour l’application d’une méthodologie propre à l’apprentissage d’une démarche d’aménagement, ce qui renforce son intérêt pédagogique.

Au final, cent-vingt-cinq arbres ont ainsi été commandés et livrés à la cave de Buxy par Sylvain Hédoux, directeur d’exploitation du lycée de l’Horticulture et du Paysage, et le professeur en charge du projet pédagogique le 20 mars. Quarante-cinq associés coopérateurs des Vignerons de Buxy vont ainsi par cette action collective durable améliorer l’inventaire initial réalisé sur la flore et donc sur la fréquentation de la faune.

Services

Recevoir la newsletter