Culture

Une production record au niveau mondiale d'oléagineux et de protéagineux

Le conseil spécialisé de FranceAgriMer pour les filières « oléagineux, protéagineux, fourrages séchés et plantes textiles » s’est réuni le 23 octobre sous la présidence de Jacques Siret. Les intervenants ont fait un point sur la situation des marchés et ont présenté les résultats d’une étude sur la consommation des ménages.

A l’occasion du conseil spécialisé de FranceAgriMer pour les filières « oléagineux, protéagineux, fourrages séchés et plantes textiles » du 23 octobre les intervenants ont présenté la situation des marchés. Au niveau mondial, l’USDA (département de l’agriculture des Etats-Unis) prévoit que la production mondiale d’oléoprotéagineux atteigne un niveau record avec 604 Mt pour la campagne 2018/2019, dont 369 Mt de soja, 72 Mt de colza et 50 Mt de tournesol. De plus, les stocks mondiaux de fin de campagne devraient s’alourdir pour s’établir à 124 Mt (dont 110 Mt de soja). En raison du conflit entre les Etats-Unis et la Chine, les exportations de soja américain vers la Chine ont chuté de 92 % par rapport à la campagne précédente. Une baisse qui n’est pas compensée par la forte augmentation, +162 %, des exportations vers l’Union Européenne. Les exportations en provenance des Etats-Unis ont donc diminué de 20 % en glissement annuel.

Une production de colza en baisse en France et en Europe 

Au niveau européen, Eurostat estime la production 2018 de colza à 19,7 Mt, elle est donc en recul de 10 % par rapport à l’année précédente. Pour le conseil spécialisé cette baisse est la conséquence des conditions climatiques défavorables qui ont touché le nord de l’Union Européenne, entrainant un défaut de floraison en fin de cycle. En France, la production est même en baisse de 9 % pour cette période avec 4,9 Mt. La trituration de colza européen est prévue en baisse à moins de 22,8 Mt en 2018/2019 contre 24,9 Mt en 2017/2018. Alors qu’ils avaient fléchi en fin d’été les cours du colza se sont redressés au-dessus de 370 euros la tonne. La production européenne de tournesol est également en repli de 2 % à 10,1 Mt. Au niveau européen, la production de soja, quant à elle, progresse de 7 % pour s’établir à 2,8 Mt. En France, en dépit de surfaces en hausse, la récolte française de soja 2018, estimée à 392.000 tonnes, a baissé de 5 % par rapport à 2017, en raison de rendements plus faibles. La trituration, prévue en hausse à 700.000 tonnes par rapport à la dernière campagne, nécessitera un recours accru aux importations. Lors de ce conseil spécialisé, FranceAgriMer a présenté une analyse sur l’évolution de la consommation des produits oléo-protéagineux par les ménages français depuis dix ans, réalisée à partir d’une étude menée par Kantar Worldpanel. Les chiffres avancés montrent que pour les huiles, le nombre de consommateur est stable dans le temps. 93 % des ménages française achètent de l’huile au moins une fois dans l’année. Annuellement, un ménage français consomme 8,3 litres d’huile. Pour les légumineuses en revanche, seulement 50 % des ménages français en achètent au moins une fois par an.

Services

Recevoir la newsletter