Actualité Département Economie Ruralité

La FDSEA et les JA partent à la rencontre des nouveaux députés de Saône-et-Loire

C’est parti ! La FDSEA et les Jeunes agriculteurs organisent en ce moment même des rencontres avec les députés de Saône-et-Loire élus en juin dernier. Cette série de rencontres se poursuivra le 8 septembre pour approfondir les dossiers.

De bons et loyaux échanges.

Les nouvelles orientations souhaitées par le ministre de l’agriculture et la concertation dans le cadre des Etats généraux de l’alimentation ne peuvent se faire sans une prise de conscience de la situation de notre activité agricole par les représentants territoriaux que sont les députés de Saône-et-Loire élus à l’issue des élections de juin dernier.

Dans ce contexte, la profession a souhaité engager une série de rencontres avec ces derniers, et la première de ces rencontres étaient organisée à Saint-Gervais-en-Vallière, sur l’exploitation de Laurent Meulin, éleveur laitier et céréalier en Gaec, avec le député du secteur, Rémy Rebeyrotte. Ce dernier y était accueilli par une délégation de représentants de la FDSEA et des JA. Au terme de deux heures d’échanges fournis et sans langue de bois, les grands enjeux ont été clairement posés : Pac 2018, Pac post-2020, fiscalité, prix rémunérateurs, agressions incessantes et croissantes des agriculteurs par des associations idéologues, simplification, soutien à l’apprentissage, accessibilité à la main-d’œuvre nationale, accompagnement par la formation des agriculteurs dans les évolutions de leurs entreprises, soutien aux démarches collectives pour l’ouverture de nouveaux débouchés, politique d’exportation conquérante…

Les représentants de différentes productions représentées sur cette vaste 3e circonscription de Saône-et-Loire, laquelle s’étend d’Issy-L’Evêque à Verdun-sur-le-Doubs, ont présenté les enjeux en cours. Surtout, ils ont soulevé leurs craintes et leurs espoirs face à un député attentif, averti et désireux de jouer son rôle auprès de son gouvernement. Gageons que les mots ne l’emportent pas sur l’action.

Pour poursuivre les échanges, la FDSEA 71 propose à l’ensemble des députés du département de se rencontrer pour arrêter une stratégie départementale visant à ne pas voir notre agriculture au banc des laissés pour contre. Le rendez-vous fixé au 8 septembre. La présence ou non de nos députés sera un premier signe de leur détermination à travailler ensemble et à donner à notre territoire tout le soutien qu’il mérite.

Philippe Vuillot