Actualité

Avec Course en cours la création pour susciter des vocations

Dans le cadre de Course en cours, les collégiens et lycéens de France ont une année scolaire pour créer le véhicule roulant du futur. Un concours auquel participent trois collèges de notre département.

Ce rendez-vous est idéal pour mettre en pratique la théorie vue en cours.

Lancée en 2006, Course en Cours a été créée pour les collégiens et lycéens de France. Leur mission est d’imaginer la voiture de demain en s’inspirant du savoir-faire des ingénieurs et en utilisant les mêmes outils et processus que les professionnels. L’objectif est de susciter auprès des jeunes des vocations pour les filières scientifiques et techniques tout en leur donnant l’ambition d’y poursuivre leurs études supérieures. Depuis son lancement, Course en Cours compte plus de 80.000 collégiens et lycéens inscrits dont 71% ont poursuivi leurs études dans le domaine scientifico-technique.

Plusieurs nouveautés

Pour sa saison 2019-2020, le concours revient avec une formule inédite. Cette quatorzième édition sera ultra-connectée et pleine de nouveautés. Avec la volonté d’être au plus près des tendances et innovations technologiques tout en s’adaptant aux aspirations grandissantes des élèves. L’association organisatrice Course en cours a mis au point une application Androïd directement en lien avec le véhicule via une connexion Bluetooth, permettant non seulement de programmer le moteur mais aussi de contrôler le comportement du bolide (vitesse, accélération, quantité d’énergie consommée…) et de configurer les types de course (vitesse ou éco-conduite). Par ailleurs, selon les affinités et compétences de chaque équipe, il sera possible de choisir parmi trois « parcours » correspondant à différents domaines d’expertises. D’une part un parcours général équilibré entre l’éco-conception, la fabrication, l’innovation technologique, la programmation et la communication. D’autre part un parcours technique qui met en avant l’éco-conception, la construction mécanique et la fabrication. Enfin, un parcours numérique valorisera les aspects innovation technologique et programmation du nouveau système de propulsion.

Eco-conduite

En outre, dans le cadre de la démarche de protection de l’environnement et de durabilité, une nouvelle épreuve d’éco-conduite mettra en avant les véhicules les plus économes en énergie. A noter qu’un logiciel collaboratif intègre les outils de conception et fabrication assistées par ordinateur pour permettre aux membres d’une même équipe de gérer la totalité de leur projet pour un accès unifié et simplifié à l’ensemble des applications (modélisation 3D, simulation, fabrication, gestion de projet…).

Trois collèges pour représenter le département

La classe de troisième du collège chalonnais est particulièrement motivée.

Cette année, notre département sera particulièrement bien représenté. En effet, trois collèges de Saône-et-Loire participent à cette nouvelle édition de Course en Cours : le Collège Jules Ferry de Génelard avec une équipe, le Collège Copernic de Saint-Vallier avec une équipe et le Collège Doisneau de Chalon avec quatre équipes. Encadrés par Norbert Bearzi et Kamal Ateya, respectivement professeurs de technologie et de physique-chimie, les 21 élèves chalonnais trouvent, avec ce concours, un excellent moyen de mettre en pratique la théorie. L’occasion, en outre, de découvrir le travail en équipe, d’apprendre à se coordonner ou encore à trouver des sponsors. Mais aussi se familiariser avec le fonctionnement d’un IUT, en l’occurrence celui du Creusot, lors d’une prochaine visite. Même si l’ambition est de gagner, le plus important semble de mener à bien un projet et aussi qu’ils se prouvent à eux-même qu’ils ont des capacités parfois insoupçonnées.

À propos de Course en Cours

Cette quatorzième édition rassemble 7.500 collégiens et lycéens

Course en Cours est un dispositif pédagogique original et innovant, centré sur les sciences et la technologie. Des équipes de quatre à six collégiens ou lycéens ont pour mission d’imaginer, concevoir, fabriquer, tester et faire rouler un véhicule en utilisant les mêmes outils et processus que les ingénieurs et professionnels. L’occasion, pour le corps enseignant, de mettre en pratique à travers un projet concret, l’apprentissage plus théorique associé au challenge d’une compétition qui motive toutes les parties prenantes. Chaque équipe, encadrée par son professeur, se prépare tout au long de l’année scolaire, aux épreuves régionales, dans le but d’être sélectionnée pour la grande finale nationale programmée début juin 2020. Course en Cours s’appuie sur des centres de ressources régionaux permettant d’accéder aux matériels et technologies dont ne disposent pas leurs établissements scolaires. Côté chiffres, l’édition 2019-2020 rassemble 7.500 collégiens et lycéens participants, issus de 250 établissements et de 24 académies avec 265 professeurs engagés.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter