Viticulture Loisirs

La Côte Chalonnaise livre ses secrets

Suite au succès rencontré par l’ouvrage intitulé Climats et lieux-dits des grands vignobles de Bourgogne, Marie-Hélène Landrieu-Lussigny et Sylvain Pitiot ont poursuivi leur travail du côté de la Saône-et-Loire. Avec, à la clé, la publication de La Côte Chalonnaise Atlas et histoire des noms de Climats et de lieux.

Marie-Hélène Landrieu-Lussigny présente son tout dernier ouvrage.

C’est à partir de cinq appellations (Bouzeron, Givry, Mercurey, Montagny et Rully) que Marie-Hélène Landrieu-Lussigny et Sylvain Pitiot ont choisi de construire leur livre. Une Côte Chalonnaise qui s’étend sur une bande de coteaux de 35 kilomètres de long sur 7 kilomètres de large environ, de Chagny à Sercy, au niveau de Tournus. Sur la carte de chaque appellation figurent les noms des communes, les noms des climats qui bénéficient de l’appellation premier cru, des lieux-dits qu’ils englobent, et les noms des climats qui bénéficient de l’appellation village. Chaque carte est accompagnée de tableaux détaillés listant toutes les parcelles, climats et lieux-dits, avec leur superficie et la couleur du vin produit.

561 noms

On rappellera qu’un climat désigne une parcelle de vigne précisément délimitée, connue sous le même nom depuis le Moyen Age et bénéficiant de conditions géologiques et climatiques spécifiques qui, combinées au travail des hommes, ont donné naissance à une mosaïque de crus hiérarchisés. A noter que le terme climat est typiquement bourguignon. Quant au lieu-dit, il désigne, depuis la création du cadastre en France au début du dix-neuvième siècle, un morceau de terrain dont le nom d’un usage traditionnel et souvent séculaire rappelle une particularité d’ordre topographique, géologique, géographique ou historique. Au total, ce sont 561 noms de communes, climats et lieux-dits qui apparaissent sur les cartes des cinq appellations. Des noms dont on retrouvera dans ce livre l’origine, l’histoire et la signification. A noter que l’originalité de cet ouvrage tient aussi au fait qu’il s’agit d’une édition bilingue français-anglais et que tous les noms, aussi complexes soient-ils, sont étudiés. On signalera, enfin, la participation de l’universitaire Jacky Rigaux et de la photographe Armelle Hudelot. Un magnifique ouvrage, un beau travail pour ce qui pourrait préfigurer ou aider à la reconnaissance des Climats de la côte Chalonnaise pour être inscrits au Patrimoine de l'Unesco comme ses homologues de la Côte de Beaune et de Nuits ?

La Côte Chalonnaise, Atlas et Histoire des Noms de Climats et de Lieux, Éditions Jean-Pierre de Monza, 49 €

Services

Recevoir la newsletter