Actualité Loisirs

Séjour à Murol au pays des volcans d'Auvergne

Après la découverte des Calanques de Cassis en 2016 et les Carroz d'Arâches I'année dernière, c'est en Auvergne que les randonneurs de la section des Anciens Exploitants de la FDSEA de Saône-et-Loire ont posé leurs valises. Tous étaient très heureux de se retrouver à la ferme de Jalogny le 16 mai où le rendez-vous était fixé pour le départ à Murol.

Quelques heures de route et c'est l'arrivée à ce village médiéval du Puy de Dôme. Il est reconnaîssable de loin grâce à son magnifique château bâti à partir du XIIe siècle au beau milieu du parc des volcans d'Auvergne.

Juste le temps de poser les bagages et de se restaurer qu'une première sortie était programmé avec les deux guides. Une soi-disant mise en jambes facile... autour du tout proche lac Chambon suivie de la montée à la Dent du Marais.

Ce très beau lac de barrage volcanique au cæur du Massif du Sancy, dans lequel vient se jeter la Couze Chambon, s'est formé à la suite de l'éruption du tout proche volcan du Tartaret (volcan de type strombolien) il y a environ 8.000 ans. Il n'est pas prévu de petite baignade, la neige encore bien présente sur le puits de Sancy, rappelle que l'hiver n'est pas si loin en ce 16 mai. Puis les choses sérieuses commencent avec l'ascension de la Dent du Marais, appelée aussi Saut de la Pucelle. Cette aiguille rocheuse d'une centaine de mètres résulte aussi d'une éruption volcanique. C'est une falaise abrupte impressionnante. Tout le monde n'était pas peu fier d'être arriver là-haut, à près de 1.000 mètres d'altitude afin de profiter de la vue sur le lac Chambon.

Le deuxième jour, c'est en car que nos marcheurs sont allés rejoindre le lac Pavin, le plus jeune lac d'Auvergne. Ce dernier est en forme de cercle et très profond, situé dans les Monts Dore à 1.200 mètres d'altitude. Il s'est installé dans le cratère d'un ancien volcan à la suite de l'éruption du volcan Montchal. Les plus courageux sont partis en direction du lac de Montcineyre, le deuxième groupe s'étant arrêté au Creux de Soucy. En effet, une brume assez persistante a gâché la vue sur les massifs. Dommage.

L'après-midi, place au séjour culturel avec la visite du château médiéval de Murol, forteresse érigée à plus de 900 mètres sur un socle basaltique issu d'une coulée de lave du Sancy. Classé monument historique en 1889, construit en plusieurs étapes du XIIe au XlVe siècle, il a été successivement la propriété des familles De Murol, puis D'Estaing. S'il a été épargné lors de la révolution, il a ensuite été le repère de brigands. Puis, une partie de ses pierres a été utilisée comme carrière. Depuis le XIX. Siècle, il est la propriété de la commune de Murol. Le point d'orgue de la visite du château n'est autre que le panorama sur le massif du Sancy depuis le chemin de ronde.

Pour la dernière sortie, en ce troisième jour, le choix était donné entre I'ascencion du pic du Brionnet avec en son sommet la chapelle de Notre Dame du Mont Carmel ou une balade le long de la Couze Pavin dans la vallée, avec la visite du charmant village de Saurier et son pont médiéval du XVe siècle.

Pour toutes ces randonnées, à chaque fois, les guides de moyennes montagnes étaient incollables sur la flore et partageaient leurs connaissances avec passion.

Tout a une fin et il fallu songer au retour. Dans la région de Thiers, la visite d'une coutellerie artisanale a auparavant permis de comprendre et voir la fabrication de beaux couteaux depuis la découpe des lames jusqu'à I'habillage avec différents matériaux. Et le passage au magasin de vente a permis à beaucoup de compléter sa batterie de cuisine...

Tout le monde a donc été ravi de son séjour en Auvergne. Le charmant conducteur, Jean-Claude n'y ait pas pour rien, lui qui a particulièrement choyé son équipage. La convivialité et la bonne humeur ont été les maitres mots tout au long du voyage. Nos compères ont d'ailleurs tous pris rendez-vous pour l'année prochaine.

Marie-Christine Tatraux

Services

Recevoir la newsletter