Allaitant Elevage Economie

Au concours d’Autun, l’ambiance n’y était pas

Avec 120 charolais, le concours d’Autun se maintient. Mais en cet automne morose, le public n’était pas vraiment au rendez-vous. Une semaine après la foire économique, le concours charolais a eu du mal à remobiliser les foules et l’éparpillement commercial dans la vente des reproducteurs n’arrange rien.

Jean-Marc Pacaut a remporté le premier prix d’honneur veaux mâles avec Ocelot, un fils de Mannequin, lui-même fils d’Héraclès M (Micaud). Ocelot qui figurait parmi les très bonnes enchères de la vente de Charolles trois jours plus tôt.

Le concours charolais d’Autun a eu lieu le week-end dernier au parc des expositions l’Eduen. 120 bovins reproducteurs étaient présents dont 89 veaux de l’année. C’est sensiblement le même effectif que les deux années précédentes, signe que les choses se stabilisent désormais après une décennie d’érosion. Malgré la présence de nombreux stands d’exposants divers et en dépit des animations destinées aux familles (miniferme, cracheurs de feu, produits du terroir…), le public a été moins nombreux que l’an dernier. Samedi, jour des jugements des animaux, les connaisseurs étaient tout de même nombreux autour des rings. Il se serait tout de même vendu une dizaine de veaux reproducteurs, révélait le président de la société d’agriculture Roger Brochot. Il faut dire que la qualité des animaux était au rendez-vous, tant en veaux qu’en adultes. Dimanche, le concours de peignage, organisé en amont de la remise de prix, a eu ses amateurs. Mais pour les organisateurs, ce deuxième jour de concours s’est révélé très décevant.

Au lendemain de la manifestation, les membres de la société d’agriculture réfléchissaient déjà à l’avenir. Après le rendez-vous manqué de 2018 où le concours et la foire économique d’Autun se sont séparés, tous espèrent, pour 2020, le retour à une édition unie digne de 2016. Quant à 2019, les choses semblent d’ores et déjà mal engagées avec un concours national charolais délocalisé à Roanne et tombant le même week-end qu’Autun… Les temps sont durs décidément !

 

Extrait du palmarès

Mâles adultes

Grand prix d’honneur et prix d’honneur mâle sénior : Joufflu, Gaec de L’Elevage Terreau, Autun.

Prix d’honneur mâle junior : Nougaro, Gaec de la Bruyère – Daniel et Johan Dufraigne, La Tagnière.

Prix de synthèse : Lieutenant, Gaec Lamarre Benoit et Laetitia, Reclesne.

 

Femelles adultes

Grand prix d’honneur et prix d’honneur sénior : Elite, Gaec Chatillon, Fabienne et Jean-Michel, Mesvres.

Prix d’honneur junior : Narbonne, EARL Guenot, Nicolas (58).

Prix d’ensemble : Gaec du Grand Monetois, Ecuisses.

Prix de synthèse : Chicorée, Gaec du Grand Monetois, Ecuisses.

 

Veaux mâles

Prix d’honneur : 1er Ocelot, EARL Pacaut, Laizy ; 2ème Ouragan, Gaec Noireaut (21) ; 3ème Ortolan, Gaec Chatillon, Fabienne et Jean-Michel, Mesvres.

Prix d’ensemble petits effectifs : 1er Gaec du Grand Monetois, Ecuisses ; 2ème Gaec de l’Elevage Terreau, Autun.

Prix d’ensemble grands effectifs : 1er Gaec Chatillon, Fabienne et Jean-Michel, Mesvres ; 2ème Nicolas Guenot (58) ; 3ème Gaec Noireaut (21).

Prix de l’Ajec : Orient, Anthony Brunel, Issy-l’Evêque.

Prix de synthèse : Orateur, Gaec Lamarre Benoit et Laetitia, Reclesne.

Challenge viande : 1er Olejoli, Gaec Billoux, Perrecy-les-Forges ; 2ème Opium, Gaec des Châtaigniers, Le Breuil.

 

Veaux femelles

 

Prix d’honneur : 1ère Opale, Gaec Lally, Saint-Léger-du-Bois ; 2ème Orangeade, EARL Brunel Anthony, Issy-l’Evêque.

Prix d’ensemble : 1er Gaec des Châtaigniers, Le Breuil ; 2ème Gaec de l’Elevage Terreau, Autun.

Prix de synthèse : Ourasi, Elevage Brunel, Issy-l’Evêque.

 

Prix de famille par le père : 1er Gaec Lamarre Benoit et Laetitia, Reclesne ; 2ème Gaec de l’Elevage Terreau, Autun ; 3ème Gaec des Châtaigniers, Le Breuil.

Prix d’élevage : Gaec du Grand Monetois, Ecuisses.

Services

Recevoir la newsletter