Actualité Elevage Marchés Allaitant

De très bonnes ventes au concours de Saint-Christophe !

Le dernier concours de bovins de boucherie de Saint-Christophe a réuni 221 animaux d’une qualité irréprochable. Tous ont trouvé preneurs à des tarifs bien meilleurs que l’an dernier. Une bouffée d’air frais au terme d’un été suffocant.

Daniel Lorton a remporté le grand prix d’honneur label rouge Charolais Terroir femelle. Cet habitué de Saint-Christophe présentait cette année dix animaux tous provenant de son élevage de 120 charolaises viandées. Cette cularde a été achetée par Clavières

Samedi dernier, le concours de bovins de boucherie de Saint-Christophe-en-Brionnais a rassemblé 221 animaux soit une centaine de moins que l’an dernier. Une présentation resserée mais d’un niveau de qualité et d’homogénéité supérieur. La notoriété de Saint-Christophe n’était, une fois de plus, pas usurpée avec des bêtes de boucherie exceptionnelles dont 85 génisses, 53 vaches, 44 génisses culardes, 10 vaches culardes. Malgré la sécheresse et des prairies couleur savane, même dans le Brionnais, les éleveurs et engraisseurs sont parvenus à présenter un magnifique lot de culardes et autres charolaises bouchères. A de très rares exceptions près, la quasi-totalité des animaux qui a trouvé preneurs à des prix meilleurs que l’an dernier.

De très bons boeufs

Globalement, il y avait de la demande pour toutes les catégories d’animaux. Ce qui s’est ressenti sur les prix. D’emblée, la vente aux enchères au cadran des sept meilleures bêtes a été une totale réussite. Alors que l’année dernière, les acheteurs avaient préféré bouder ce moment, cette année les sept spécimens ont de nouveau fait voler les enchères. 12 € le kilo de carcasse pour une génisse toute en finesse primée du prix éleveur naisseur. La super grand prix a quant à elle été adjugée 11,60 € ; la super prix d’honneur femelle 11,40 € et la super prix d’honneur label femelle 11,20 €. En mâles, le grand prix d’honneur label a été vendu 8 € et le super prix d’honneur mâle 7,40 €. Des bœufs (une trentaine d’animaux dont onze culards) dont la qualité de finition et l’homogénéité ont impressionné le jury, révélait le président du concours Philippe Velut. De fait, il n’y avait pas tellement de différence entre les meilleurs et les moins bons. A tel point que des exposants ont obtenu 5,40 € pour des bœufs premier prix alors que des culards de même classement ont été payés 5,35 €, révélait-on.

Des vaches bien valorisées

De manière générale, tous les exposants semblaient satisfaits des transactions. Les montants des vaches premier prix sont allés au-delà des 5€ le kilo de viande jusqu’à 5,30 €. Les vaches deuxième prix ont été payées 4,60 € - 4,90 € et les troisièmes prix jusqu’à 4,40 €. Des vaches de plus de cinq ans ont été vendues 4,90 € et un prix d’honneur vaches a été payé 5,50 €, rapportait Philippe Velut. Une vache cularde a été négociée 5,60 €. En génisses, les acheteurs ont déboursé jusqu’à 6,80 € pour des premiers prix ; 7,50 € pour des culardes et 5,35 € pour des troisièmes prix.

Tous les acheteurs fidèles au concours de Saint-Christophe étaient là avec notamment des chevillards traditionnels comme la maison Despierres de Roanne qui à elle seule a acheté 28 animaux. Si à l’exception de SVA, les gros opérateurs nationaux étaient très discrets voire absents pour certains, en revanche, les entreprises locales et les artisans bouchers étaient bien présents. Le concours a même accueilli de nouveaux opérateurs telle la société aveyronnaise Julia Viandes venue se fournir en très bonnes bêtes et qui s’est emparée du super grand prix ainsi que du super prix d’honneur vache cularde.

 

Extrait du palmarès

Super grand prix : Louis Antoine, Marcigny.

Super prix d’honneur femelle : Gaec des Sauvages, Saint-Vincent-Bragny.

Super prix d’honneur mâle : Bruno Ducerf, Saint-Julien-de-Civry.

Grand prix d’honneur label femelle : Daniel Lorton, Poisson.

Grand prix d’honneur label mâle : Etienne Vollot, Couches.

Super prix d’honneur vache cularde : Jacques Chabanne (42).

Prix éleveur naisseur : Gaec Loiseau (21).

Prix d’honneur

Bœufs : EARL Labopin Bernard, Chassy ; Loïc Bretigny, Sanvignes-les-Mines.

Bœufs culards : Alain Dumoulin, Vauban ; Etienne Vollot, Couches.

Génisses : Thierry Dufour, Ozolles ; Jean-Luc Pichard, Artaix ; Serge Jondet, Volesvres ; Etienne Vollot, Couches.

Génisses culardes : Etienne Vollot, Couches (2) ; Etienne Roberjot (03) ; Jordan Cartet, Briant.

Vaches : David Pierre, Volesvres ; Bruno Ducerf, Saint-Julien-de-Civry ; Gaec Fénéon J.G.P., Saint-Julien-de-Civry ; Gaec Pacaud de la Collange, Nochize.

Vaches culardes : Gaec Garchery, Charbonnat ; Jacques Chabanne (42).

 

Un jeune chevillard bien formé

Le super prix d’honneur femelle remporté par le Gaec des Sauvages des frères Desplans a été acheté par la maison Gesler d’Hotonnes dans l’Ain.

Cette entreprise d’abattage qui traite 250 bovins par semaine dont une vingtaine de bêtes label a pour habitude de venir s’approvisionner en Saône-et-Loire. A Saint-Christophe, la maison Gesler était venue acheter une vingtaine d’animaux de boucherie et c’est Antoine, dont c’était le premier concours en temps qu’acheteur, qui était missionné pour cette acquisition. Un jeune chevillard qui a fait son école agricole à Fontaines avant de se former au métier auprès de ses patrons. Pratiquant chez Gesler une cheville traditionnelle, le jeune homme alterne l’achat des animaux à la découpe en quartier. Un gage d’une parfaite connaissance de la viande et ce à seulement vingt ans !

Services

Recevoir la newsletter