Loisirs Département

Le passé antique de Curtil-sous-Burnand

Niché au cœur du canton de Cluny, Curtil-sous-Burnand abrite notamment le château de la Serrée.

Ce bâtiment a sans doute été érigée sur les restes de l'église primitive.

S’étendant sur 8,34 km² et entouré de collines, Curtil se compose du bourg, du hameau de Munot et de deux fermes isolées situées l’une aux Noira et l’autre sur Les Buis. Le village est situé dans un creux à 234 mètres d’altitude. Un cours d’eau sillonne la commune : la Planche, laquelle baigne les murs du château de la Serrée et qui actionnait autrefois un moulin au Petit Munot. Curtil vient du bas-latin Cortis ou plutôt de son dérivé Curtilis (981-1030). On rencontre, au fil des siècles, Curtiz-près-Burnant (1265), Curtil (1459) et Curtil-la-Serrée au XVIIIe siècle. L’histoire du cillage remonte à l’Antiquité. On a trouvé les vestiges d’un cimetière mérovingien. A la fin du XVe siècle, on entre dans la période la plus claire des seigneurs de la Serrée autour desquels gravite toute l’histoire du pays. Plusieurs familles seigneuriales se sont succédées : les du Boys, les Drée, les Nucie, les Berthet, les Gorze ou encore les Lavernette. Fort de 537 habitants au XIXe siècle, le village ne comptait plus que 131 habitants en 2015.

Château de la Serrée

Il existait une église à Curtil en 981, dédiée à saint Pierre. Il est fort possible que les bâtiments actuels aient été élevés sur l’emplacement de l’édifice primitif. L’architecture de l’église ferait remonter sa construction à la fin du XIe siècle - début du XIIe. Il semble que le transept et le chœur aient été remaniés au XIIIe siècle. Elle a la forme d’une croix latine, mesurant 24,5 mètres de longueur et 6 de largeur. Située sur une pente assez accentuée, son avant est profondément enfoncé dans le sol tandis que le chœur est en surélévation. Pour pénétrer dans la nef, il faut descendre dix marches d’escalier. Curtil possède aussi deux lavoirs, au bourg et au hameau de Munot. Le village est riche en sources, en fontaines et en puits. La plus originale des fontaines, couverte, est située au Petit Munot. Elle est surmontée d’une croix de pierre. La pierre de grès qui couvre la fontaine et sur laquelle est plantée la croix porte de nombreux creux qui ont été faits par les outils que les habitants ont aiguisé sur elle des centaines d’années.

Le château de la Serrée se trouve environ à 300 mètres de l’église avec laquelle, suivant une tradition orale, il aurait jadis communiqué par un souterrain aujourd’hui éboulé. Sa construction daterait du XVe siècle. Il était alors flanqué de huit tours. Le premier étage formait autrefois une chapelle privée. A côté du château, se trouvait la chapelle seigneuriale dite chapelle saint Sébastien dont il ne reste plus aucune trace.