Actualité

Réfléchir en amont sur les alternatives à la paille : découverte des micros plaquettes de bois

Suite à la sécheresse 2018 et ses conséquences sur la disponibilité et le prix de la paille, et face au risque d’une nouvelle sécheresse en 2019, la FDSEA de Saône-et-Loire se mobilise dès maintenant, et étudie notamment des solutions alternatives à la paille, si le besoin s’en faisait sentir.

La CSEA du Grand Autunois Morvan a donc proposé une rencontre avec l’entreprise JRS Fiber Brenil (Bourgogne Pellet à La Roche en Brénil) le 26 juin 2019 à Autun. Cette entreprise, principalement spécialisée dans le traitement de diverses matières premières bois provenant de la région Bourgogne, souhaite proposer aux agriculteurs un nouveau produit : la micro plaquette de bois pour la litière agricole. Ces plaquettes n'ont jamais été testées en conditions réelles mais semblent pouvoir présenter un réel intérêt. En effet, elles présentent un pouvoir absorbant identique à la paille, une bonne aération et un drainage intéressant selon le technicien. De plus, avec le recul de l’utilisation des plaquettes de bois plus grandes, les animaux sont plus propres avec ce type de produit, même si le rendu visuel de la litière n’est pas identique. Du fait des caractéristiques des résineux, cette litière permet également une dégradation rapide, et donc un meilleur épandage, sans toutefois acidifier les sols d’après une étude réalisée sur le sujet par la Chambre Agriculture de la Nièvre. Ce type de litière pourrait s’utiliser sur les entrées de bêtes en stabule, en première sous-couche de 5 à 10 cm. Puis en fonction de chaque système (type d’animaux, de rations, de densité, …) un second apport est à faire 15 jours à 1 mois et demi après, la paille prenant le relais ensuite. Des économies donc de temps de paillage pendant cette première période. Cependant, JRS Fiber Brenil a insisté sur le fait que cette litière à base de micro plaquettes n’est pas là pour remplacer totalement la paille, seulement une partie en fonction des besoins.

 


Les éleveurs présents sont tous d’accord pour dire que ces micro plaquettes sont très intéressantes. Christophe Lamarre, éleveur de bovins allaitants à Reclesne, pense que « ce n’est pas une solution à exclure, il faut voir le produit à l’usage, la réelle durée avant le second apport et surtout faire le calcul économique par rapport à la paille. C’est un produit que je pourrais essayer, surtout sur les veaux de boucherie, ou en première couche avant la paille pour les mères ».
Les éleveurs ne savent pas encore à ce stade de l'été s’ils vont manquer de paille et donc avoir besoin de ce produit. Mais les voilà rassurés de connaître une nouvelle solution alternative sur le département, aussi efficace que la paille, qui allie l’effet absorbant de la sciure et l’effet drainant de la plaquette.
L’entreprise souhaiterait vivement prévoir la fabrication et la vente de ce produit spécifique à élevage, pourquoi pas sous forme de contrats, après essais bien sûr. Un contrat pluriannuel est même envisageable, pour une partie des litières, à un prix proche de la paille.
En parallèle, mais cette fois ci, concernant la paille, la FDSEA propose à ses adhérents une mise en relation entre les éleveurs recherchant de la paille et les céréaliers ayant de la paille à proposer. Pour plus d’informations sur ce dispositif réservé aux adhérents FDSEA, contactez le service syndical de la FDSEA au 03-85-29-55-16.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter