Loisirs Département Viticulture Economie

Avec Oeno Moment, l’oenotourisme vient à vous !

Le 21 février au Château de Garnerot à Mercurey, la Chambre de Commerce et d’industrie (CCI) de Saône-et-Loire a lancé la deuxième saison de ses « Oeno Moment en Bourgogne, goutez aux vins de Saône-et-Loire ». Une opération - en lien avec d’autres démarches départementales - qui vise à développer l’oenotourisme et l’attractivité des territoires. De TOUS les territoires de Saône-et-Loire d’ailleurs puisque le dispositif peut-être proposé de l’Est à l’Ouest et du Nord au Sud du département. Une opportunité pour tous les producteurs en vente directe d’ajouter une prestation oenotouristique à leur offre.

« Notre mission est d’appuyer les entreprises. Un cadre de vie agréable leur permet d’être attractives, de recruter du personnel sur nos territoires », expliquait d’emblée Michel Suchaut, président de la CCI. L’oenotourisme est une priorité identifiée par l’Agence départementale du tourisme, ses offices, le Département et la Région. La CCI accompagne déjà 1.600 entreprises autour du vin : hôtels, restaurants, bars à vins, caves et autres. L’opération Oeno Moment s’applique donc « à diffuser » encore plus loin l’oenotourisme et à le décloisonner de la seule zone viticole.

Route 71 Bourgogne du Sud

Visant le même objectif, Elisabeth Roblot – en charge du tourisme au Département – préfère « fédérer les forces vives pour faire connaître tous les trésors de Saône-et-Loire ». En téléchargement le 18 mai prochain, l’application "Route 71 Bourgogne du Sud" offrira aux touristes une « version digitale » des "anciennes" routes des vins. En plus de la géolocalisation et d’un parcours « individualisé », des bornes numériques seront installées dans plusieurs villages. Ce logiciel sur Smartphones et web « ne se limitera pas » qu’aux vins donc. Il intégrera de larges données (églises romanes, musées…) et la base des adhérents Oeno Moment, comprenait-on. Deux concepts qui sont regardés de près par la Région et qui pourraient donc être amené à s’agrandir. « Il faut nous unir pour que les touristes restent plus pour apprécier toutes les richesses de la Bourgogne », témoignait Dominique Juillot, le maire de Mercurey. Il en profitait pour annoncer la récente vente du Château de Garnerot qui va retrouver une activité oenotouristique.


Un menu et une box dégustation à venir

Pour cette deuxième saison touristique, l’objectif est d’arriver à cent adhérents proposant des Oeno Moment. De la CCI, Jean-Philippe Anciaux rappelait l’alléchant principe. Proposer à la dégustation trois vins de Saône-et-Loire : un blanc, un rouge et un crémant. Les Oeno Moment sont ainsi « le plus petit dénominateur commun » entre toutes les entreprises vendant du vin, complétait son collègue, Michel Andrès. Restaurateurs, camping, agriculteurs faisant de la vente directe… peuvent ainsi être acteur du développement oenotouristique en Saône-et-Loire. Le touriste repart avec son verre sérigraphié. Pas de frais pour l'affichage et le référencement, juste l'achat du verre, un euro pièce pour les entreprises intéressées.
Ces Oeno Moment peuvent être accompagnés d’un mâchon (jambon persillé, fromages de chèvres,…) au choix ou d'un menu plus élaboré. Sans prix fixe, la prestation coûte 8 euro minimum. Evidemment titulaire d’une licence lui permettant de vendre de l’alcool, l’adhérent Oeno Moment peut également proposer à la vente les vins présentés, avec une marge conseillée d’un facteur 3. L’offre s’enrichit également avec un menu « du terroir » accompagné par ces trois verres de vins. 800 restaurateurs sont ainsi potentiellement visés.
Prochainement une box dégustation à emporter, avec trois demi-bouteilles et deux verres pourrait voir le jour. Commerçants et offices de tourisme sont intéresser pour proposer des coffrets cadeaux ou pour des touristes partant en piquenique sur un lieux touristique.

Un nouveau verre collector

Pour cette deuxième saison, Sandrine Gay est l’artiste peintre qui a créé le nouveau croquis pour sérigraphier les verres « collector » 2019. Après ceux de 2018 par l’artiste Jean-Claude Bligny, la jeune professeure d’art plastique - dont l’école d’art se situe à Montcenis – et donnant des cours à Montchanin (enfants et adultes) a réalisé un dessin représentant une main tenant une grappe de raisin, sur un fond évoquant la Saône-et-Loire.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter