Viticulture Valorisation Ruralité Economie Département

Igé lance la randonnée œnotouristique

C’est à une grande première dans le Mâconnais à laquelle a assisté le public le 28 juillet avec l’inauguration de la "Randonnée œnotouristique d’Igé". Découverte.

Les marcheurs et vététistes peuvent découvrir le plan de la randonnée devant l'église d'Igé.

Pas besoin d’aller très loin pour constater l'important potentiel de la région mâconnaise en terme de promenade et de randonnée. De fait, chaque année au mois de septembre, la commune d’Azé accueille rien moins que près d’un millier de vététistes lors de son très prisé "Roc d'Azé", lequel aura lieu le 3 septembre prochain. Un public de sportifs qui apprécie tout particulièrement de se balader au cœur d’un somptueux paysage aux couleurs chatoyantes.

Au cœur du vignoble

Sollicité comme bon nombre d’autres communes par le Conseil départemental, le village d’Igé a choisi de franchir le pas au début de l’année 2016 et de créer de toute pièce un circuit œnotouristique à destination des marcheurs et des vététistes. C’est à Olivier Fichet qu’est revenue la tâche de s’attaquer à une telle gageure.

« Nous avons déjà organisé, par le passé, des balades gourmandes à Igé », rappelle le viticulteur. Ne partant donc pas totalement de zéro, il aura tout de même été nécessaire de mobiliser différents partenaires (vignerons, hôteliers, restaurateurs, responsables de chambre d’hôte…) pour monter un tel projet au budget relativement limité. A savoir 20.000 €, une somme qui comprend l’installation d’une table d’orientation, de panneaux indicateurs, de flèches directionnelles et la réalisation de flyers.

Et concernant le circuit à proprement parler, l’une des contraintes - certes dommageable pour séduire un plus large public - était de faire en sorte que le parcours ne dépasse pas les six kilomètres. Dès lors, l’idée a été de permettre aux promeneurs de traverser les six climats typiques d’Igé, à savoir La Fraisière, Le Vignot, Château London, Thuzot, La Cra et Sous la Roche.

Entre culture et viticulture

La randonnée s’élance du centre du village, à proximité de l’église et de la mairie. Direction la charmante chapelle de Domange pour 1,1 km de montée, faisant passer marcheurs et vététistes de 240 mètres d’altitude à tout de même 340 mètres. L’effort, assez intense, en vaut largement la peine puisque qu’un superbe panorama attend au sommet du tracé avec, non seulement, une table panoramiques mais aussi des bancs et une table pour se reposer voire éventuellement effectuer un petit ravitaillement gourmand... accompagné de vin, cela va de soi ! Les promeneurs quittent la route goudronnée pour ensuite prendre à travers vignes et ainsi découvrir autrement Igé et ses six climats. Avec, au passage, une seconde aire de pique-nique mise à disposition.

Serpentant sur deux versants, cette jolie excursion est accessible à toutes et à tous puisque le dénivelé positif est inférieur à 200 mètres.

Loin d’être une finalité en soi, la création de cette "Randonnée œnotouristique" pourrait rapidement évoluer. En effet, installée actuellement sur une seule partie du village, le circuit a toutes les chances, à l'avenir, d’être élargi à d’autres secteurs. Voire de rejoindre les circuits d’autres communes voisines si d'avanture certains villages décidaient eux aussi de se lancer dans une démarche identique. Une chose est d’ores et déjà certaine : étant donné la forte demande du public, cette randonnée devrait rapidement rencontrer un franc succès !

Igé, terre de vin

Igé est une terre de vin. En témoignent notamment les écrits en date de 1408. Ce qui, depuis lors, représente tout de même vingt-cinq générations qui se sont succédées dans les vignes. En fait, ce sont les Romains qui plantèrent ici le tout premier vignoble et les moines de Cluny qui, au Moyen-Âge, lui donnèrent ses premières lettres de noblesse et, du même coup, une formidable impulsion.

« La création de la randonnée est une belle opportunité de mettre en valeur notre terroir et notre travail », met en avant Olivier Fichet. « C’est une grande fierté d’avoir mis en place un tel circuit ».

La géologie locale offre des sous-sols argilo-calcaires propices aux blancs et argilo-siliceux pour les rouges. Aujourd’hui, la commune - d’une altitude moyenne de 260 mètres avec un minimum et un maximum respectivement de 225 mètres et de 600 mètres - dispose d’un vignoble d’environ 325 hectares sur lequel travaillent une quarantaine de vignerons, certains en cave coopérative, d'autres au sein de domaines indépendants. Avec, comme appellations produites, les mâcons Igé blancs, rouges et rosés, mais aussi les bourgognes Pinot noir, les bourgognes Aligoté, les crémants de Bourgogne blancs et rosés et autres mâcons Villages blancs. Les vins blancs représentant 70 % d’une production qui avoisine les 19.000 hectolitres.

« Nous souhaitons certainement organiser l’année prochaine une journée découverte de la randonnée avec animations et dégustation-repas avec mise en avant des différents climats », confie le viticulteur. A suivre...

Services

Recevoir la newsletter