Actualité Culture Environnement

La filière des légumineuses se met en phase avec les attentes des consommateurs

Le 27 février Terres Univia a rappelé que la filière des légumineuses souhaitait répondre aux demandes sociétales.  Elle a également annoncé le lancement d’un concours à destination des start-up pour booster l’innovation dans la filière.

« Les légumineuses sont associées à des attentes sociétales, environnementales et à une demande croissante de la part des consommateurs, alors même que les conditions agronomiques sont de plus en plus complexes » a affirmé Laurent Rosso, directeur de Terres Univia, l’interprofession des huiles et Protéines Végétales le 27 février au salon de l’agriculture. Les légumineuses ont des atouts nutritionnels à faire valoir auprès des consommateurs. Elles sont source de protéines, d'acides aminés et sont riches en fibres. L’Anses recommande d’ailleurs depuis 2016 que 10 à 20 % des apports énergétiques d’un adulte soit apportés par des protéines végétales, depuis 2017, il conseille de privilégier la consommation de légumineuses. Laurent Rosso estime donc qu’il est important de répondre à ces demandes afin d’assurer la durabilité de la filière. Denis Delport, producteur de légumineuses dans le Pas-de-Calais, a confirmé les propos du directeur en assurant qu’il était prêt à répondre à ces demandes, il a également rappelé que les techniques de production sont complexes. Il attend donc une aide des pouvoirs publics pour produire ces protéines végétales attendues de tous types de consommateurs, des particuliers aux industriels, dont ceux de la viande et des plats cuisinés.

Proposer des produits innovant pour répondre aux attentes


L’opposition entre protéines végétales et animales est donc de moins en moins présente, et les acteurs de la filière rappellent qu’il est important de préserver un équilibre entre leur consommation. « Pour les industriels des plats cuisinés à partir de viande, les légumineuses ont des profils intéressants notamment en tant qu’agent de texture, ils ont besoin de ces protéines » assure Olivier Kutona, membre du GEPV. Mais ces entreprises sont de plus en plus demandeuses de légumineuses françaises et issues de l’agriculture biologique. Afin de répondre à ces attentes, la filière a décidé de cultiver l’innovation. Elle estime en effet qu’il est impératif de proposer des produits innovants, savoureux et simple d’utilisation afin de confirmer l’évolution des habitudes alimentaires des Français, qui sont 94% à consommer des protéines et végétales et des légumineuses. Terres Univia a ainsi profité du salon de l’agriculture pour lancer, le 27 février le concours Prot’EAT. Ce défi lancé au Start-up, dont les inscriptions seront ouvertes du 12 mars au 30 avril, récompensera, en juin prochain, les entrepreneurs pour leurs produits innovants à base de légumineuse et/ou protéines végétales. L’ambition des organisateurs du concours est de développer la consommation de légumineuses et de protéines végétales.

Services

Recevoir la newsletter