• Chasse et agriculture : "nous avons des choses à faire, ensemble…"

    La chasse ouvre ce week-end pour le bonheur de près de 12.500 chasseurs en Saône-et-Loire. Bonne nouvelle pour eux, malgré la chaleur estivale, le gibier se porte bien. Les hivers trop doux limitent les mortalités et le plus emblématique des gibiers du département en profite allègrement. Car le mot d’ordre adressé aux chasseurs cette année, c’est bien de faire diminuer les populations de sangliers. Les dégâts ont atteint des sommets la saison passée. Sangliers, corvidés, prédateurs, ragondins… les sujets de discussion entre chasseurs et agriculteurs ne manquent pas. Indiscutablement, les deux ont des choses à faire ensemble. Pour la régulation des espèces. Pour le maintien des paysages et de la biodiversité.

     

  • la FDSEA de Saône-et-Loire sur tous les fronts

    Si la sécheresse s’impose depuis deux ans, les dossiers de fond continuent de changer profondément l’agriculture : traitements phytosanitaires et ZNT, bataille sur les revenus et EGAlim, concurrence déloyale et accords commerciaux (Ceta, Mercosur…)… La FDSEA de Saône-et-Loire continue de se mobiliser autour de tous ces dossiers. Interview de son président, Christian Bajard.

  • Intrusions dans les élevages et violences contre les agriculteurs : La FNSEA demande au ministre de l’Intérieur de faire preuve de fermeté

    Alors que les intrusions dans les élevages et les violences contre les agriculteurs se multiplient, Christiane Lambert et Jérôme Despey ont rencontré, le 4 septembre, le ministre de l’intérieur. L’occasion pour les deux élus de lui demander la plus grande fermeté à l’égard des individus qui s’introduisent dans les bâtiments, publient des propos injurieux et violents et diffusent des données personnelles.

  • FDSEA de Saône-et-Loire : Pression maximum d’entrée

    Le 9 septembre à la ferme de Jalogny, la FDSEA de Saône-et-Loire s’est réunie, non pas pour un bureau de « rentrée » mais bel et bien pour faire le tour des dossiers qui n’ont cessé d’être traités. En premiers lieux desquels, la sécheresse évidemment qui continue de peser sur le moral et l'activité de tous. Les ZNT riverains, les questions autour du foncier, du photovoltaïque et autres dossiers locaux (Unesco Charolais, PNR Bresse, ZDS…) ont complété ce large panorama qui continue de mobiliser à tous les niveaux.

  • La prédation est un fléau pour les volailles en plein-air

    L’élevage de volailles en plein-air est régulièrement confronté à des pertes par prédation, de l’ordre de 13% par an en volailles de Bresse. La prévention des dégâts passe par de bonnes clôtures et le piégeage.

  • La qualité au détriment de la quantité lors des vendanges

    Après des vendanges 2018 tout simplement exceptionnelles, la version 2019 est belle et bien plus compliquée. Même si la qualité est au rendez-vous avec un excellent équilibre sucre-acidité, il n’en demeure pas moins que les volumes s’annoncent très en deçà des rendements habituels. Voire même catastrophiques pour quelques secteurs et parcelles.

  • Un programme d’aide à la plantation de nouvelles haies

    Chaque année, le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté soutient la plantation de nouvelles haies dans le paysage. Mobilisée sur le sujet, la fédération départementale des chasseurs accompagne tous les porteurs de projets désireux de restaurer ce précieux élément constituant de la biodiversité, également connu pour ses bienfaits environnementaux et agronomiques.

  • « Un dimanche à la chasse » le 20 octobre en Saône-et-Loire : ça vous dit ?

    Cette année, la Fédération départementale des chasseurs de Saône-et-Loire participe à nouveau à l’opération d’envergure nationale « Un Dimanche à la Chasse », organisée avec des responsables de territoires de chasse volontaires. Cette opération consiste à proposer aux non-chasseurs de se plonger pour une matinée au cœur d’une partie de chasse telle qu’elle est pratiquée sous ses formes les plus diverses dans notre département. Rendez-vous donc le 20 octobre 2019 pour chasser les idées reçues ! 

  • Les huit appellations de crémants veulent une bannière commune à l’exportation

    Les producteurs français de crémants cherchent à mieux se faire connaître, particulièrement sur les marchés nord-américains et scandinaves. Plus largement, ils réfléchissent à une stratégie de toutes les filières de vins effervescents français face aux mousseux étrangers très offensifs, tels le prosecco italien et le cava espagnol.

  • Un nouveau président au Herd Book Charolais

    2019 est une année élective pour le Herd Book Charolais. Les délégués de l’association se sont réunis le 5 septembre dernier dans le cadre d’une assemblée générale ordinaire fermée afin d’élire, pour une durée de 5 ans, le nouveau président ainsi que les nouveaux membres du conseil d’administration. 

  • Ecovigne à Vinzelles : Pour des conseils à 360°

    Inauguré jeudi dernier, le dernier né des magasins Ecovigne à Vinzelles marque clairement une nouvelle ère dans le paysage viticole Mâconnais-Beaujolais. Divisés en plusieurs pôles – magasin, espace show-room, pôle saisonnier, pôle numérique, laboratoire œnologique, conseils (HVE…)… – Ecovigne entend répondre à un maximum des besoins des vignerons. Un seul objectif : créer de la valeur ajouté sur les exploitations agricoles.

  • Direction départementale des territoires de Saône-et-Loire : départ de Christian Dussarat, DDT

    Lundi soir à la Préfecture, le directeur de la Direction départementale des territoires (DDT) de Saône-et-Loire, Christian Dussarat a fait valoir ses droits à la retraite. Après un long hommage du Préfet pour sa carrière au service des citoyens, le futur retraité en a profité pour donner sa vision de l’évolution des missions des services de l’Etat depuis quatre décennies. Son successeur n’est pas encore connu et devrait être nommé en octobre.

  • Transition écologique La FNSEA rappelle l’engagement des agriculteurs

    Renouant avec une ancienne habitude, la FNSEA s'est exprimée la veille de l’ouverture du Space, le 9 septembre. Sur une exploitation à quelques kilomètres de Rennes, les représentants nationaux et régionaux ont évoqué les différents sujets d’actualité, notamment la question des distances minimales d’épandage, évoquant plus largement la volonté d’un dialogue apaisé entre citoyens et agriculteurs et demandant au ministre un peu plus de soutien sur cet aspect.

  • Expertises et conseils en agriculture : AS BFC en renfort sur la Nièvre

    Lundi soir à Nevers, le monde agricole et les professionnels Nivernais ont découvert les tous nouveaux locaux de l’association de gestion et de comptabilité AS BFC : A pour accompagnement, S pour stratégique et BFC pour la région Bourgogne Franche-Comté. Si l’agence de Nevers est nouvelle, il s’agit en réalité d’une émanation d’AS Saône-et-Loire, spécialiste en agriculture et tout particulièrement en élevage et viticulture. Ce qui correspond tout à fait aux attentes et besoins des agriculteurs du département. A l’heure de la nécessité de s’adapter sur tous les aspects (techniques, sanitaires, climats, gestion…), l’expertise et l’expérience de ce réseau de conseillers spécialisés et experts métiers (comptables, gestion de l’entreprise, juridiques, fiscalistes…) vient renforcer les compétences déjà présentes et a donc été salués par les FDSEA de Saône-et-Loire et de la Nièvre.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter