AgraPresse


Articles liés

  • Contrats : un succès et des utilisations très variables selon les filières

    La contractualisation connaît un intérêt grandissant dans le secteur agricole, par exemple dans la filière fruits et légumes frais, qui affiche de grandes ambitions en la matière. Mais son succès est très variable en fonction des filières – obligatoire dans certaines, quasi inexistant dans d’autres – tout comme l’utilisation qui en est faite, ce qui rend les comparaisons hasardeuses. Tour d’horizon.

  • EGalim : les évolutions sur la version finale du projet de loi

    Tel que présenté en conseil des ministres le 31 janvier, le projet de loi EGalim fait apparaître des modifications notables par rapport à l’une des versions de travail précédente, comme l’ajout de sanctions pour les producteurs qui ne proposeraient pas de contrat dans les filières où il est rendu obligatoire, ou la suppression de la définition du prix abusivement bas. Le gouvernement semble par ailleurs s’offrir une plus grande marge de manœuvre, en retirant l’obligation d’établir des rapports d’évaluation dans les six mois, ainsi que plusieurs mesures du projet de loi pour les renvoyer aux ordonnances.

Services

Recevoir la newsletter