Union viticole de Saône-et-Loire (UV 71)

Président : Christophe Brenot

Chargé de mission : Thibault Laugâa

  • Maison des Vins
    520 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny
    71000 Mâcon
  • 03.85.21.30.33
  • union.viticole71@fdsea71.fr

Articles liés

  • Le flou complet autour des Zones de non traitement (ZNT) riverains

    Le 12 février à Saint-Gengoux-de-Scissé, l’assemblée générale de l’Union viticole 71 ne pouvait pas faire l’impasse sur le grand sujet du moment : les ZNT. Le « flou » est complet et même les services de l’Etat n’ont su le lever. Au contraire, au fur et à mesure, que le dossier s’écrit, de nouvelles questions se font jour : que ce soit évidemment sur les traitements eux-mêmes mais aussi sur les conséquences sur le foncier, sous toutes ses caractéristiques (valeurs, baux, fermages…).

  • Réunions pré-vendanges : les premiers coups de sécateurs dès ce week-end…

    Suite aux orages du mois d’août et aux températures élevées qui ont suivi, la maturité s’est accélérée brutalement sur certains secteurs et les vendanges devraient débuter dès ce week-end sur certaines parcelles de crémant. Le bon moment donc pour réaliser les traditionnelles réunions pré-vendanges de l’Union Viticole 71.

  • Des divergences autour des traitements phytosanitaires mais un dialogue constructif

    A l'heure de la reprise de la campagne de traitements, la pression sociétale reste forte sur la question des traitements phytosanitaires. Plusieurs réunions ont déjà été organisées avec des collectifs citoyens pour faire un point en amont d'éventuels problèmes ou avant la promulgation de la loi des EGAlim qui devrait durcir la réglementation en la matière, à proximité des habitations notamment. La vigilance est de mise donc.

  • A la rencontre de la viticulture à Saint-Gengoux-de-Scissé et Chânes

    Alors que se profilent à l’horizon les prochaines élections de la Chambre d’Agriculture de Saône et Loire, la FDSEA et les JA avaient convié les professionnels de la viticulture à participer à une visite sur le terrain à Saint-Gengoux-de-Scissé et à une soirée débat à Chânes en présence de Jérôme Volle, membre du bureau de la FNSEA.

  • Le préfet en vendanges avec l'Union viticole 71

    À l'invitation de l'Union viticole et de la FDSEA de Saône-et-Loire, le préfet Jérôme Gutton, a effectué sa visite de vendange. Il a été accueilli le 12 septembre sur le domaine d’Elodie et Christophe Brenot à Laizé.

  • Des changements importants à venir concernant les DAI et pertes et manquants

    Le 24 juillet à Mâcon et à Saint-Désert, lors de leurs interventions en réunions Registres de cave Joël Cornu et Armelle Gautheron, de la DRDDI Bourgogne (Douanes) ont présenté les évolutions à venir concernant la DAI et les pertes et manquants. Voici les éléments à retenir selon l’Union viticole de Saône-et-Loire.

  • Des dérogations de droit au repos hebdomadaire du dimanche

    L’accord national sur la durée du temps de travail dans les entreprises et exploitations agricoles du 23 décembre 1981 et l’avenant n°12 du 29 décembre 2000 prévoient qu’il peut être dérogé au repos dominical conformément aux dispositions législatives et règlementaires en vigueur. Le code rural prévoit des dérogations de droit et les vendanges en font parties. Explications avec l'Union viticole 71 et le service Emploi de la FDSEA de Saône-et-Loire.

  • Une sortie vers le haut pour que les vignerons du canton de La Chapelle-de-Guinchay bénéficient aussi du Plan Beaujolais

    Pris en étau entre les départements de Saône-et-Loire et du Rhône, entre la région Bourgogne Franche-Comté (BFC) et celle d’Auvergne Rhône-Alpes (Aura), entre l’Interbeaujolais et les appellations régionales de Bourgogne, les vignerons du canton de La Chapelle-de-Guinchay ont interpellé la vice-présidente de la région BFC, Sophie Fonquernie, pour avancer sur des aides, dans ou à l’image de celles contenues dans le Plan Beaujolais lancé par la région Aura.

  • L'Union viticole de Saône-et-Loire demande à l’Etat d'assumer ses règles

    Le 16 mars à Mâcon, en assemblée générale, l’Union viticole de Saône-et-Loire n’a pas manqué de pointer l’ambivalence de l’Etat et de ses règles. Les vignerons jugent que la « simplification » - promise par les Gouvernements successifs - consiste davantage à transférer les responsabilités afférentes - et le travail déclaratif - aux seuls vignerons, sans alléger en rien les procédures, pénalisant dès lors les "petites" structures. Une critique déclinée aux dossiers collectifs tels que la lutte contre la flavescence dorée (prospections, traitements…).

  • Se former sur Demat’Vin pour bien déclarer ses DRM

    Dématérialiser. Un terme qui cache bien des réalités complexes en matière de transformation des documents administratifs sous forme informatique. Si l’administration publique a longtemps cherché à calquer son modèle réglementaire, les interprofessions ont certainement des solutions intermédiaires à proposer pour concilier logique bureaucratique et logique de terrain. Créant un outil web à le demande des professionnels, le BIVB a lancé Demat’Vin pour déclarer les DRM vers ProDouane-Ciel. Des formations à cet outil sont en cours.

  • Un nouveau cadre fiscal pour les achats de vins extérieurs des vignerons récoltants

    Dans un arrêté du 4 août 2017 paru au Journal officiel le 12 août, le ministère de l'Agriculture fixe les conditions dans lesquelles des vignerons récoltants (entrepositaires agréés ayant pour activité la vinification des vendanges issues de leur récolte) peuvent recourir au système dit des « achats de vendanges, de moûts ou de vins », sans que cela soit considéré comme un changement d'activité du point de vue de la fiscalité douanière.

  • Dures, dures… déclarations administratives

    Les 24 et 25 août, se sont tenues –à Fuissé, Buxy et Romanèche-Thorins– les réunions prévendanges. De nombreuses questions ont été posées au service Emploi & Paie de la FDSEA de Saône-et-Loire, ainsi qu’à la MSA Bourgogne pour les déclarations sociales. CAVB, chambre d’agriculture, BIVB et Vinipôle ont ensuite fait un point technique et sanitaire sur la vendange 2017 et sa vinification. Un millésime qui s’annonce prometteur.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter