Jeunes Agriculteurs de Saône-et-Loire (JA 71)

Président : Joffrey Beaudot

Animatrices : Elodie Beaudet, Justine Laurent

Articles liés

  • Reconnaissance de l’état de calamité agricole pour 332 communes du département et Ouverture de la téléprocédure de demande d’indemnisation pour les éleveurs concernés

    Suite à la sécheresse de l’été et de l’automne 2019, une partie des départements de la Côte-d’Or, de la Nièvre, de l’allier, de la Loire, du Rhône et de la Saône-et-Loire ont fait l’objet d’une reconnaissance de calamités agricoles pour perte de récoltes sur fourrages le 18 décembre 2019 par le Comité National de Gestion des Risques en Agriculture (CNGRA). Pour la Saône-et-Loire : 332 communes de l’ouest, regroupées en 2 zones, en fonction du taux de perte, sont reconnues en calamité sécheresse sur fourrage (voir carte).

  • Cellule de lutte contre l'agribashing - Une convention FNSEA/JA/Gendarmerie Nationale/Ministère de l’Intérieur pour lutter contre « l’insécurité agricole »

    La nouvelle cellule de gendarmerie dédiée au monde agricole (Demeter) a été présentée officiellement par le ministre de l’Intérieur dans le Finistère, et vivement dénoncée par l’association L214. La convention va faciliter l’échange d’information entre les agriculteurs et la gendarmerie en vue de gagner en efficacité opérationnelle. Les atteintes aux biens dans le domaine agricole sont encore en hausse cette année.

  • ZNT : Le Gouvernement fixe des distances de sécurité ; la profession inquiète

    Le Gouvernement a décidé d’imposer des zones de non-traitement de 20 mètres, 10 m et 5 m variables selon les produits et les cultures, dans lesquelles l’épandage des produits phytosanitaires est interdit. Le dispositif est applicable dès le 1er janvier 2020, sauf pour les cultures déjà semées dont la date est reportée au 1er juillet 2020.

  • Réinventer l’engagement au sein de la FDSEA et des JA de Saône-et-Loire

    Un travail conséquent sur la notion d’engagement a été mené au sein de la FDSEA et des JA de Saône-et-Loire. Elus et collaborateurs ont débattu lors de deux séminaires sur les apports, tant collectif, professionnel que personnel. Lors du dernier conseil d’administration de la FDSEA, plusieurs élus ont fait part de leur motivation sans occulter certaines contraintes.

  • Mobilisation syndicale du 27 novembre 2019 : Mobilisation des agriculteurs : acte 3 !

    Près de 1.000 tracteurs pour bloquer Paris en ce mercredi 27 novembre. A leur bord, des agriculteurs en colère. En Auvergne-Rhône-Alpes et depuis la Saône-et-Loire, plusieurs centaines de paysans ont convergé vers Lyon afin d’organiser le blocage de trois des axes principaux d’accès à la capitale des Gaules. En fin de journée, les blocages se poursuivaient aux abords de Lyon.

  • Semaine du foncier des JA : il est urgent d’agir

    Du 28 octobre au 1er novembre, les Jeunes Agriculteurs (JA) ont lancé leur Semaine du foncier pour sensibiliser le grand public sur les réseaux sociaux et les élus locaux et parlementaires via des rencontres. Car il y a urgence à agir.

  • Les réseaux FNSEA/JA en action pour une bonne mise en œuvre des EGAlim

    Près de 250 personnes des réseaux FNSEA/JA se sont réunies le 15 octobre dernier à Paris pour partager leur vision du syndicalisme économique. La loi EGAlim, votée il y a près d’un an, est une boite à outils à disposition des agriculteurs et des filières. Cette journée fût donc l’occasion de présenter des exemples concrets d’expériences de terrain réussies, menées en commun entre le syndicalisme et les organisations économiques. Tour d’horizon non exhaustif.

  • 400 agriculteurs défilent à Mâcon

    Ils ont mis trois heures pour venir depuis Autun, le nord de la Saône-et-Loire, escortés par la police. D’autres de Bresse, du Charolais, du Brionnais, du Chalonnais… bref de partout. Ils étaient au final presque 400 agriculteurs et plus de 150 tracteurs a défilé tranquillement dans les rues de Mâcon au départ de la Maison Mâconnaise des vins.

  • Visite sécheresse L’Ouest Chalonnais en calamité

    A l’initiative de la FDSEA et des JA de Saône-et-Loire, une visite d’exploitation a été organisée chez Jean-Pierre Bon, éleveur bovin allaitant à La Charmée dans le Chalonnais. Cette visite avait comme objectif de montrer aux élus présents, ce que les agriculteurs endurent depuis maintenant deux ans avec notamment deux sécheresses consécutives.

  • Aides du 2d pilier : nouvelle répartition des rôles entre État et Régions

    Le Premier ministre a confirmé publiquement que l’État reprendra son autorité de gestion sur les MAEC, les aides bio et l’ICHN, autrement dit les aides surfaciques du second pilier de la Pac. En échange, les Régions mèneront l’instruction des aides non surfaciques (investissement, installation, indemnisations de prédation…), aujourd’hui assurée par les DDT.

  • Elie Grassot : un informaticien devenu administrateur aux JA !

    Installé il y a un peu plus d’un an en Gaec à Roussillon-en-Morvan, Elie Grassot avait pourtant failli faire carrière dans l’informatique. Mais sur une exploitation morvandelle qui a su s’ouvrir à la vente directe, le jeune homme a fini par trouver sa voie en famille et aux JA.

  • Mobilisation du 8 octobre à Chalon-sur-Saône Veut-on encore des paysans ?

    Alors que la période des travaux de saison n’y prêtait guère, environ 80 agriculteurs – jeunes en majorité – se sont mobilisés le 8 octobre à Chalon-sur-Saône à l’appel de la FDSEA et des JA de Saône-et-Loire. Histoire de savoir si les élus et pouvoirs publics « veulent encore des paysans en France ? » et de prendre à témoin nos concitoyens car demain, ces derniers vont finir par ne plus manger que des produits importés sinon.

  • FDSEA de Saône-et-Loire : ZNT rime aussi avec foncier

    Le 23 septembre à Blanzy, le conseil d’administration de la FDSEA de Saône-et-Loire a décidé de passer la vitesse supérieure et manifester contre les zones de non traitement (ZNT) et autres accords commerciaux (Ceta, Mercosur).

  • Le Sénat dit non à l'irrationnel entourant l'agriculture

    La FDSEA et les JA de Saône-et-Loire ont profité de la venue de Gérard Larcher, président du Sénat et troisième élu dans l’ordre de la République, pour l’alerter sur la situation complexe de l’agriculture de notre département, de la sécheresse actuelle aux conséquences désastreuses du Ceta pour notre économie locale.

  • Finale régionale de labours 2019 Un festival JA fin août

    Après le succès de la Fête de l’Agriculture fin juillet à Simard, place maintenant à la finale régionale de labours pour la région Bourgogne-Franche-Comté pour savoir qui montera à Terre de Jim en Haute-Loire, la semaine suivante. En attendant, les JA BFC et de Haute-Saône surtout vous attendent nombreux le 31 août et 1er septembre à Moffans-et-Vacheresse.

  • Grêle sur Issy l’Evêque : les attentes sont immenses, la tension palpable, …

    Suite aux violents orages de grêle des 5 et 6 juillet dernier qui ont frappé Issy l’Eveque et ses environs, la sous-préfète de Charolles, Hélène Geronimi a réuni le 16 juillet dernier l’ensemble des acteurs : DDT, Chambre d’Agriculture, FDSEA, JA, assureurs, etc… afin d’apporter des premiers éléments de réponse aux agriculteurs sinistrés. Des réponses jugées pas toujours à la hauteur des enjeux. Retour sur une réunion et sur des échanges parfois tendus.

  • Ceta et Mercosur : FDSEA + JA mettent la pression sur les députés pour un vote sans ambiguïté…

    Face à l’imminence du vote au sujet des accords Ceta (Canada) et Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay), la FDSEA et les JA de Saône-et-Loire avaient organisé une mobilisation à Charolles le 2 juillet dernier. En parallèle, un courrier avait été envoyé aux députés leur demandant de se prononcer sans ambiguïté en votant contre le Ceta dans un premier temps. C'est dans cette optique que la profession a rencontré plusieurs députés, Rémy Rebeyrotte le samedi 6 juillet puis Cécile Untermaier, le 12

  • Graines d'Agriculteurs, le concours qui révèle les nouveaux talents de l'agriculture

    Graines d'Agriculteurs est le seul trophée agricole qui laisse le grand public décider des agriculteurs et des projets qu'il souhaite soutenir en votant. Ces trophées ont une vocation d'observatoire des pratiques actuelles au regard du consommateur. Cette année, le public vote pour les nouveaux talents de l'agro-gastronomie.

  • Une nouvelle rubrique sur France Bleu Besançon et France Bleu Bourgogne pour parler du quotidien des agriculteurs : goûtez la Bourgogne Franche-Comté

    Après un an et demi de la rubrique "De la Terre à l'Assiette" qui donnait la parole tous les jours du lundi au vendredi à des producteurs de Franche-Comté pour parler du métier et des produits, les Bourguignons ont enfin la parole! Retrouver la nouvelle rubrique sur France Bleu Besançon et France Bleu Bourgogne pour parler du quotidien des agriculteurs : goûtez la Bourgogne Franche-Comté !

  • Parc naturel régional de la Bresse : Pas sans la volonté des Bressans !

    Le 11 juin à Branges, deux cents personnes sont venues assister à une réunion d’information sur le possible Parc naturel régional de la Bresse. Organisée par la FDSEA, JA, les chambres consulaires dont la chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire et la coopérative Bourgogne du Sud, les avantages et inconvénients ont été posés, devant plusieurs élus locaux venus écouter les débats orientés sur les volets activités et économies agricoles.

  • Au Congrès de Jeunes Agriculteurs, les JA veulent des garanties pour l’avenir

    Face aux jeunes agriculteurs qui l’ont interrogé, à l’occasion de leur congrès, sur les sujets d’actualité - PAC, accords de libre-échange, loup...- le ministre de l’Agriculture a garanti que le financement des aides à l’installation serait assuré et que l’enveloppe prévue à cet effet serait rallongée si nécessaire.

  • A Cronat, Quentin Prost a toujours le sourire… et compte bien le garder !

    De nos jours, s’installer en agriculture n’est pas simple. Mais cela est d’autant plus compliqué quand un jeune n’a pas d’exploitation à reprendre. C’est le cas de Quentin Prost, installé depuis avril 2016 à Cronat. Ce jeune passionné a réalisé son rêve. Rencontre.

  • En vue des élections Européennes, FNSEA et JA font des propositions pour « plus et mieux d’Europe »

    Le 26 mai prochain, les citoyens européens éliront leurs représentants au Parlement européen. Des députés qui auront la lourde charge de poursuivre les négociations sur les budgets futurs de l’Union européenne, mais aussi de voter les textes de la future PAC. FNSEA et JA, qui estiment que l’agriculture est au cœur du projet européen, ont formulé leurs propositions pour « mieux d’Europe ».

  • Des JA en quête de bon sens

    L'assemblée générale des JA de Bourgogne Franche-Comté s'est déroulée à Dissangis dans l'Yonne le 19 avril dernier. Au menu de la convivialité bien entendu, mais aussi beaucoup de bon sens et des échanges propres à faire réfléchir les jeunes comme les aînés.

  • FDSEA et JA de Saône-et-Loire entendent bien continuer de faire bouger les lignes

    Lundi à Jalogny se tenait le premier bureau de la FDSEA de Saône-et-Loire sous la présidence de Christian Bajard. Les dossiers à l’ordre du jour étaient nombreux mais la continuité des équipes permet déjà d’avancer. ZDS, EGAlim, classement Unesco du Charolais-Brionnais (lire en page HH), renouvellement des générations, retours des congrès FDSEA et FNSEA… tour de table.

  • Dix idées reçues sur la consommation battues en brèche par les Jeunes Agriculteurs de Saône-et-Loire

    Le 15 mars à Etang-sur-Arroux, les Jeunes agriculteurs de Saône-et-Loire avaient décidé de dynamiter les « idéologies » - agricoles et alimentaires – pour comprendre comment créer toujours plus de liens avec les consommateurs. Qualité, vente directe, communication… les intervenants de la table ronde ont proposé de nombreuses pistes devant l’assemblée générale.

  • Le 15 mars à Etang-sur-Arroux, les JA veulent combler le fossé avec les consommateurs

    Vendredi 15 mars, les Jeunes agriculteurs de Saône-et-Loire tiendront leur assemblée générale à la salle des fêtes d’Etang-sur-Arroux. Le thème retenu est crucial pour l’avenir puisqu’il s’agit de trouver des réponses pour savoir comment faire le lien entre actes d’achat et de productions, largement influencés par les « idéologies » contemporaines.

  • Les JA de Verdun ont fait leur AG

    Comme de nombreuses autres sections, la section JA de Verdun-sur-le-Doubs a tenu son assemblée générale vendredi 8 février, en mairie de Verdun. En seconde partie de matinée, les jeunes agriculteurs ont accueilli Christine Boully de Bourgogne du Sud, venue leur parler des couverts végétaux.

  • N’importons pas la viande que nous ne voulons pas dans notre assiette !

    Ce 19 février, la FNB et de JA national sont allés contrôler l’origine des viandes proposées aux consommateurs en restauration hors domicile (RHD). Ce secteur - en croissance - continue de privilégier majoritairement une viande d’origine étrangère. L’objectif était donc de faire respecter l’article 44 du projet de Loi Egalim qui oblige les produits importés à respecter les mêmes contraintes de production que les produits français.

  • Rencontre avec l’AFB et l’ONCFS pour connaître les solutions face à la nouvelle problématique du castor dans les ruisseaux de Saône-et-Loire.

    Suite à un problème de prairie inondée en raison d’un barrage de castor à proximité de Paray-le-Monial, un rendez-vous sur site a eu lieu directement sur la prairie d’un éleveur, et ce avec la participation de l’AFB (Agence Française de Biodiversité) et celle de l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage). Face à cette situation complexe, l’éleveur a pu compter sur le soutien du réseau syndical. Un travail est en cours afin de trouver la solution sur ce cas particulier et pour d'autres à l’avenir face à ce problème grandissant.

  • Avec 62 %, un vote sans ambiguïté pour la liste JA+FDSEA aux élections chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire

    Les élections à la chambre d’agriculture ont connu leur épilogue mercredi 6 février lors du dépouillement des bulletins de vote. Les résultats sont désormais connus pour tous les collèges et donnent une majorité claire aux listes présentées par la FDSEA et les Jeunes agriculteurs de Saône-et-Loire. Le prochain rendez-vous est fixé au 25 février pour la session d’installation de la chambre d’agriculture de Saône-et-Loire.

  • Entrée en vigueur de la loi EGalim : Comment se comportent les distributeurs ?

    Le début de l’année 2019 est marqué par l’entrée en vigueur d’ordonnances issues de la loi EGAlim mais aussi par les négociations commerciales annuelles. Pour déterminer l’impact des EGAlim, il est nécessaire d’observer le comportement des distributeurs, qui pour certains fustigent ces ordonnances en déclarant qu’elles amputent le pouvoir d’achat. On note que s’ils semblent prêts à revaloriser les prix en amont, certains mettent également en place des dispositifs, légaux ou pas, pour contourner la loi.

  • Les Jeunes Agriculteurs du canton du Mâconnais se rassemblent

    Le 24 janvier au soir à Uchizy, c’est un attroupement d’une trentaine de jeunes qui s’est réuni salle du Donjon. Point d’inquiétude, bien au contraire, il s’agissait de l’assemblée générale constitutive des Jeunes Agriculteurs du canton du Mâconnais. Une AG sérieuse donc qui n’empêchait pas pour autant pas de célébrer ce moment fondateur comme il se doit.

  • Stage à l’étranger : c’est reparti !

    En 2018, Jeunes Agriculteurs s’est engagé à développer une offre de stages agricoles à l’étranger. Ils seront mis en place dans le cadre du Plan de professionnalisation personnalisé, à l’instar du stage en exploitation agricole. Les voyages forment la jeunesse mais aussi forment la diversité de cultures sur les pratiques et modes de gestion en agriculture et viticulture.

  • Zone défavorisée simple (ZDS) Lundi, mardi, mercredi… pression max !

    C’est une nouvelle semaine de pression que viennent de vivre les services de la Préfecture de Saône-et-Loire et du Ministère de l’Agriculture au sujet du zonage ZDS qui exclue toujours injustement huit communes du Clunisois, limitrophes du Mâconnais. Lundi, 14 élus communaux ont démissionné. Mardi, trois sénateurs ont interpellé le Ministre, Didier Guillaume. Mercredi, une délégation FDSEA et JA a été reçue à Paris. La pression fut donc à son maximum. Bien que non couronnée de succès, la profession n’entends pas baissé les bras.

  • Une construction du prix plus vertueuse

    Dans le cadre des Etats généraux de l’alimentation, et de la loi qui en découle, la FNSEA et JA ont défendu un dispositif global afin de mieux répartir la valeur et améliorer la rémunération des producteurs. Pour cela, les deux organisations ont œuvré pour inverser la construction du prix, relever le seuil de revente à perte (SRP) et encadrer les promotions.

  • Fonds de calamités : plus de 12 millions d’euros annoncés pour la Saône-et-Loire

    Le CNGRA (Comité national de gestion des risques agricoles), réuni le mercredi 12 décembre, a validé la demande de reconnaissance en calamités agricoles sur une grande zone ouest du département. Ce sont ainsi 388 communes sur lesquelles les exploitants respectant les critères d’éligibilité pourront bénéficier du fonds de calamité. C’est une première étape dans ce dossier sur lequel la FDSEA et les JA restent mobilisés pour le secteur Est du département et les exploitations laitières et diversifiées…

  • La liste FDSEA et JA dévoilée pour les Elections chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire

    Pas de « trompette ni tambour » car l’heure est grave dans les fermes avec la sécheresse. L’humilité est donc de mise. Le 17 décembre à Lugny, la FDSEA et les JA de Saône-et-Loire ont présenté sobrement leur liste commune pour les élections à la chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire qui se dérouleront en janvier 2019. Un mélange d’expériences et de jeunes dynamiques. La liste est à l’image du département : toutes les productions et tous les territoires sont représentés. Et ce pour optimiser le travail avec l’ensemble des forces vives du département, que ce soit les autres OPA ou les collectivités et acteurs économiques.

  • FDSEA et JA rappellent leurs doléances au Préfet

    Ce 12 décembre, à l’appel de la mobilisation nationale de la FNSEA et des JA National, la FDSEA71 et les JA de Saône-et-Loire sont allés à la rencontre du Préfet de Saône-et-Loire, Jérome Gutton.

  • Pour devenir acteur de son avenir

    Destiné aussi bien aux jeunes agriculteurs installés qu’à ceux en cours d’installation, Avenir formation permet à celles et ceux qui le souhaitent de devenir acteurs de leur futur.

  • La FDSEA et les JA de Saône-et-Loire avancent avec force et humilité pour les élections à la chambre d'Agriculture

    Le 24 septembre à Saint-Désert, FDSEA et JA de Saône-et-Loire se sont réunis pour préparer les prochaines élections à la chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire. Avec force mais aussi avec beaucoup d’humilité, l’état d’esprit est au rassemblement de toutes les forces vives du département. Un constat s’impose néanmoins déjà. Du nombre de votants dépendra la représentativité de la profession que nombre d’opposants - à l’agriculture et à la viticulture - espèrent voir décliner pour malheureusement, mieux encore pouvoir l’attaquer.

  • Calamités : de nombreuses questions attendent des réponses !

    Depuis plus de trois mois, la sécheresse pénalise fortement l’agriculture de Bourgogne Franche-Comté. Si, aujourd’hui, le constat est partagé et tous les indicateurs météorologiques démontrent l’ampleur de ce fléau qui a touché une quinzaine de pays d’Europe dont la France, il faut maintenant apporter des réponses aux questions posées par les agriculteurs concernés par ces difficultés, réclame la FRSEA Bourgogne Franche-Comté.

  • Un final en apothéose aux Terres de Jim 2018

    Après les fêtes départementales et régionales, « Les Terres de Jim » est l’apothéose annuel, le temps fort dans la vie du syndicat Jeunes Agriculteurs qui attire plus de 100.000 visiteurs. Plus grande fête agricole en plein air d’Europe, les « Terres de Jim » est l’occasion pour les familles de découvrir l’agriculture sous toutes ses formes, grâce à une programmation attractive, dans un univers scénographié. C’est aussi la finale nationale du concours de labours.

  • Le pique-nique annuel des Anciens a encore une fois fait le plein lors de la Fête de l'Agriculture 2018

    Les festivités organisées lors de la fête de l'agriculture à Marly-sous-Issy mi-août par les Jeunes agriculteurs du département ont été un réel succès. Pour l'ambiance festive, les anciens ont rivalisé avec les jeunes. Les anciens ont félicité les Jeunes agriculteurs du département et du canton pour tout le travail, la logistique et la dynamique qu'ils ont déployés pour donner à leur nombreux visiteurs un grand week-end de plaisir.

  • La profession monte au créneau contre la fin des exonérations Tode

    La FDSEA, les Jeunes agriculteurs (JA), l’Union viticole 71 et la commission employeurs de main d’œuvre de la FDSEA de Saône-et-Loire ont interpelé les parlementaires du département au sujet du projet du gouvernement qui envisage de supprimer les exonérations Tode, donc pour les travailleurs occasionnels. Les députés de Saône-et-Loire vont devoir se positionner pour tenter de maintenir la compétitivité des exploitations agricoles et viticoles afin de pérenniser les emplois liés.

  • Pas installé, déjà impliqué ! pour la Fête de l’Agriculture 2018

    La Fête de l’Agriculture 2018 se rapproche à grand pas. « L’agriculture en folie », nom de l’événement, se tiendra les 11 et 12 août à Marly-sous-Issy. Rien ne serait possible sans l’implication et le travail des Jeunes agriculteurs. Portrait de l’un d’eux.

  • DIVERSIFIER LES DEBOUCHES DES JEUNES AGRICULTEURS ET RENFORCER L'APPROVISIONNEMENT LOCAL POUR LES MARCHES DE GROS

    La Fédération des marchés de gros et le syndicat Jeunes Agriculteurs (JA) ont signé le 4 juillet, sur le rand marché MIN Toulouse Occitanie, une convention de partenariat visant à renforcer leurs liens autour de l'approvisionnement en produits locaux et régionaux. Ceci en présence de l'ensemble des présidents JA de région et des représentants des MIN (Marché d’intérêt national) pour d'ores-et-déjà amorcer les discutions régionales.

  • Suspension des actions en Saône-et-Loire, pour l’instant…

    Suite à la mobilisation syndicale nationale, FDSEA et JA de Saône-et-Loire ont démontré leur capacité à se mobiliser en ayant en plus l'appui de tous les français. Après la venue de Gérard Larcher, président du Sénat, les réseaux des FDSEA et JA poursuivent leurs actions auprès des élus et du Gouvernement dans le cadre des Etats généraux de l'alimentation. La profession continue notamment de les alerter sur les intolérables distorsions de concurrence qu'entrainent les importations de produits ne respectant pas les règles Européennes et Françaises. Pour tirer un premier bilan des mobilisations, FDSEA et JA de Saône-et-Loire ont souhaité revenir sur les événements de la semaine passée. La suspension des actions ne signifie en rien la fin du combat.

  • La délégation des Jeunes Agriculteurs de Bourgogne Franche-Comté de retour du congrès national JA à Lourdes

    Une délégation d’une soixantaine de Jeunes agriculteurs (JA) de Bourgogne Franche-Comté (BFC) s’est rendue au 52ème Congrès national JA à Lourdes. La première journée était consacrée au rapport d’activité de l’année écoulée, avec la parole à la salle pour des questions-réponses avec le national. La deuxième journée a vu la validation du rapport moral sur la formation et les traditionnelles discussions du rapport d'orientation consacré à la résilience. Les JA BFC sont fiers du travail des rapporteurs, dont deux sont de la grande région : Julien Caillard et Pierre-Marie Vouillot. Enfin, le troisième jour a vu l’élection de l’équipe nationale avec pas moins de quatre jeunes de Bourgogne Franche-Comté : Jérémy Decerle (président), Arnaud Gaillot (SGA), Julien Caillard (membre de bureau) et Guillaume Gauthier (adminsitrateur). S'en est suivie une table ronde sur l'engagement : "les jeunes doivent oser bousculer les idées reçues, bousculer les organisations professionnelles agricoles (OPA) et bousculer son propre réseau pour le faire évoluer et répondre aux besoins. Si vivre c'est agir, s'engager c'est construire sa vie", pouvait-on retenir de ce magnifique congrès. Ce qui n'aura pas manqué de marquer les esprits de tous et notamment de Christiane Lambert, présidente de la FNSEA et de Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture.

  • Six Sénateurs à l’écoute, un temps d’échanges de débats apprécié qu’il convient maintenant de concrétiser !

    A la veille du débat sur le projet de loi des Etats Généraux de l’alimentation (EGAlim) en commission économique du Séna cette fois, une délégation conduite par le président, Gérard Larcher, accompagné de Sophie Primas et Anne-Catherine Loisier - respectivement présidente et membre de la commission des affaires économiques - est venue à la rencontre de la profession et de ses filières. La Saône-et-Loire a pu peser de toute sa force pour continuer de les convaincre de garder l'objectif initial : garantir un revenu décent à tous les agriculteurs.

  • Le Président du Sénat, Gérard Larcher, à la rencontre des agriculteurs de Saône-et-Loire

    A l'invitation des sénateurs du département, Gérard Larcher, le Président du Sénat, était en Saône-et-Loire ce lundi 11 juin. Une opportunité à l'heure de l'examen du projet de loi des Etats généraux de l'Alimentation et de l'agriculture. Le projet de loi EGAlim a débuté en commission des affaires économiques au Sénat ce 12 juin. La FDSEA de Saône-et-Loire et les Jeunes Agriculteurs du département ont organisé, en partenariat avec la chambre d'Agriculture, une visite d'exploitation dans le Charollais afin que les agriculteurs puissent lui faire part de leur ressenti, leurs attentes, leurs demandes...

  • Pour plus de pédagogie lors des contrôles en élevage allaitant

    Depuis l'année dernière, la section bovine de la FDSEA de Saône-et-Loire a mis en place des réunions "bout d'étable", en partenariat avec la Chambre d'Agriculture, la DDT et les corps de contrôles. En effet, la moitié des contrôles en identification bovine en 2017 ont conduit à des pénalités et représente donc un impact financier significatif pour les éleveurs concernés... L'objectif de cette rencontre est d'informer au mieux les éleveurs sur la réglementation en identification bovine et éligibilité à l'Aide aux Bovins Allaitants (ABA) pour diminuer ce taux de non conformité.

  • Rendez-vous est donné cet été à Marly-sous-Issy pour la Fête départementale de l'Agriculture

    Cette année, c’est au canton d’Issy-L’Evêque que revient la responsabilité d’organiser la Fête de l’Agriculture de Saône-et-Loire. Et donc la finale départementale des concours de labours. Pour cela, les JA d’Issy innovent en avançant la date au samedi 11 et au dimanche 12 août. Rendez-vous est ainsi pris à Marly-sous-Issy sous le nom de "L'agriculture en folie à Marly !".

  • « La France doit protéger ses paysans et son agriculture », réclame Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA, et de Samuel Vandaele, secrétaire général de JA

    FNSEA et JA, organisent, à partir du 10 juin, une mobilisation nationale. Sur tout le territoire, les agriculteurs vont bloquer des sites stratégiques, symboles de concurrences déloyales. L’objectif est de pointer du doigt les incohérences du gouvernement et de faire entendre les revendications syndicales.

  • PCAE : un manque de lisibilité inquiétant !

    En marge de sa visite à La Chapelle-de-Guinchay par rapport au Plan Beaujolais, Sophie Fonquernie, vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture, a rencontré le 31 mai après-midi les présidents de section de production de la FDSEA 71 et des JA de Saône-et-Loire pour faire un point sur les dossiers de la compétence du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. L’occasion notamment d’évoquer le PCAE, un sujet de fortes inquiétudes pour la profession…

  • Mobilisation générale pour un premier avertissement

    " N’importons pas l’agriculture dont nous ne voulons pas ! ". Tel est le mot d'ordre lancé par la FRSEA de Bourgogne Franche-Comté, qui appelle clairement à une mobilisation générale pour un premier avertissement !

    L'éditorial de Frédéric Perrot, son président., qui témoigne du profond ras-le-bol qui a gangé le monde agricole dans son ensemble.

  • Plus que jamais le projet d’accord de libre-échange avec le Mercosur inquiète le monde agricole, notamment celui de l'élevage

    Alors que se tenait une nouvelle session de négociations entre l’Union européenne et le Mercosur, les organisations agricoles européennes ont rappelé leur opposition farouche à toute concession supplémentaire pour les produits sensibles et demandé l’examen « rapide » des résultats de la récente mission parlementaire consacrée à la situation sanitaire du secteur brésilien de la viande.

  • Le Comité de développement agricole et rural du Chalonnais organise un voyage d'études en Italie, du 3 au 5 septembre. Avis aux amateurs !

    Partez à la découverte de la botte italienne ! Telle est l’invitation du Comité de développement agricole et rural du Chalonnais. Avis aux amateurs !

    Le CDARC (Comité de développement agricole et rural du Chalonnais) est un groupe d’exploitants qui met en place diverses actions pour tester et découvrir les différentes pratiques du monde agricole. Cette année, ses membres et la chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire ont décidé de partir à la découverte de l’agriculture européenne et plus précisément de l’agriculture italienne.

  • Les JA alertent sur la transmission des exploitations...

    Les chiffres sont ce qu’ils sont et ils doivent inquiéter : 70 % des terres et 70 % du cheptel laitier et allaitant sont aujourd’hui détenus par des exploitants âgés de plus de 52 ans… Et la plupart sont sans successeur ! Les JA de BFC entendent alerter sur les conséquences probables de ce qui pourrait bien se passer…

  • GIEE de l’Autunois : un groupe technique pour progresser sur l’herbe

    Créé en 2015, le GIEE de l’Autunois a fait de l’optimisation des charges l’un de ses chevaux de bataille. Le groupe technique Herbe s’inscrit dans cette quête de pratiques plus économes et vertueuses. Prairies temporaires, pâturage tournant, entretien des prairies permanentes, complémentation des mâles, engraissement à l’herbe des femelles : des éleveurs de l’Autunois-Morvan testent ensemble de nouvelles approches adaptées à leur contexte pédo-climatique particulier.

  • Un micro-trottoir très instructif sur le renouvellement des générations en agriculture

    Comme chaque année la semaine dite du Renouvellement des générations en agriculture (RGA) est un temps fort de communication sur le métier d'agriculteur pour le réseau Jeunes Agriculteurs. Pour 2018, du 5 au 9 février, le réseau JA BFC a décidé d'effectuer des "micro-trottoirs" auprès du grand public afin de savoir ce qu'ils pensaient et connaissaient de l'agriculture au sens large. Chaque jour, une nouvelle vidéo suivie de la réponse d'un professionnel du syndicat BFC était diffusé sur les réseaux sociaux.

  • Les éleveurs bovins sont dans une situation alarmante...

    Une fois encore, la section bovine de Saône-et-Loire alerte sur la situation des éleveurs bovins du département… Une situation alarmante sans perspective, si ce ne sont celles qu'offrent la démarche "Éleveur & engagé"...

  • De nombreux chantiers à concrétiser en 2018 pour les Jeunes agriculteurs

    Après une année 2017 intense, l’année 2018 sera celle de la concrétisation, espère Jeunes agriculteurs. Le syndicat s’est en effet beaucoup investi auprès des élus pour faire valoir les sujets propres à l’installation, ainsi que dans le cadre des Etats généraux de l’alimentation, qui doivent donner lieu à un certain nombre de mesures au premier semestre 2018. 

  • Les JA de Saône-et-Loire ont innové pour leurs vœux...

    Les Jeunes agriculteurs de Saône-et-Loire ont adressé la semaine dernière leurs vœux à leurs partenaires. Des vœux originaux, c’est le moins que l’on puisse dire, sous la forme d’un calendrier et d’un rêve…

  • Lors de sa visite à Sevrey, le préfet a déploré des règles du jeu trop instables

    Le 21 décembre, le préfet de Saône-et-Loire, Jérôme Gutton, s’est rendu sur l’exploitation laitière de Jean-Pierre Diconne à Sevrey. La FDSEA et les JA de Saône-et-Loire y ont abordé de nombreuses thématiques : conjonctures céréalière et laitière, ZDS, problème de voisinage… Après ses visites viticoles, celle en élevage charolais, puis son déplacement à Louhans avec le ministre de l’Agriculture, le préfet de Saône-et-Loire a « parfait sa culture générale » sur l’’agriculture et la viticulture départementales.

  • Consommateurs, producteurs : #TousTrompés !

    Notre alimentation mérite des règles du jeu équitables, alors stop à l'hypocrisie ! Les agriculteurs placent une fois encore élus et gouvernants devant leurs responsabilités. Et ils en ont…

  • A quelles aides peut-on prétendre en tant que ressortissant MSA en matière de santé, de famille et de retraite ?

    La commission des Agricultrices de la FDSEA 71 organise un après-midi d’informations sur le thème des aides auxquels les ressortissants MSA peuvent prétendre en matière de santé, de famille et de rtraite. Cette réunion est organiosée en partenariat avec la section des Anciens exploitants et les Jeunes agriculteurs.

    Cette réunion sera animée par Alain Lagneau de la MSA de Bourgogne et aura lieu le mardi 14 novembre à 14 h 00 à la salle des fêtes des Bizots. Elle est ouverte à tous.

     

  • Avec l'arrivée imminente du loup en Bourgogne Franche-Comté, les éleveurs réclament le droit de protéger les troupeaux

    Dans une lettre adressé aux parlementaires de Bourgogne Franche-Comté et à la présidente de la région, la FRSEA et les JA de Bourgogne Franche-Comté s’inquiètent d’une probable arrivée du loup dans nos départements. Pour anticiper, la profession leur demande d’intervenir sans tarder auprès du Premier Ministre et font nombre de propositions « partant du principe d’un droit permanent des éleveurs à protéger leurs troupeaux ».

  • Pour l'installation, les JA doutent de l’attractivité des prêts d’honneur testés en Bretagne

    Contacté par Agra Presse le 9 août suite à son entretien le 7 août avec le président de la République Emmanuel Macron, Jérémy Decerle, président des Jeunes agriculteurs, a affirmé que le dispositif des prêts d’honneur mis en avant par le candidat d’En Marche durant la campagne pour relancer l’installation, et qui avait été mis en place par le Conseil régional de la Bretagne, n’attire pas « tous les jeunes ».

  • Raphaël Gauvain est venu à Saint-Boil pour peser ensuite dans les débats parlementaires sur l'agriculture

    Nouveau député de la cinquième circonscription de Saône-et-Loire, Raphaël Gauvain était invité par la FDSEA et les JA de Saône-et-Loire pour prendre le pouls de l’agriculture. Au Gaec de la Voie Verte, toutes les productions - élevage, lait, cultures, viticulture… - ont pu évoquer leurs problématiques locales, sans oublier les grands dossiers nationaux.

  • Sans cesse remettre l'ouvrage sur le métier, c'est là le travail au quotidien du réseau syndical. Précisions sur la stratégie mise en œuvre

    En cette rentrée et au-delà de la crise, force est de constater que notre profession fait l’objet de nombreuses attaques sur des sujets aussi divers que l’existence même de l’élevage, celles de l’usage du glyphosate ou encore la consommation de vin… Dans ce contexte, quelle stratégie adopter ? Précisions de la FDSEA et des JA 71.

     

  • Le Conseil fédéral de la FDSEA inscrit cette rentrée sous le signe de l'offensivité

    Le conseil fédéral est un temps fort de la vie du réseau syndical. Compte tenu des tensions des dernières semaines : "Nuit debout", glyphosate, centre d’allotement et de la morosité ambiante…, on pouvait craindre une ambiance pesante. Force est de constater qu’en dehors de légitimes moments de colère, c’est vers les enjeux de demain que les participants se sont tournés.

     

  • Les JA 71 ont fait leur rentrée...

    La rentrée syndicale des JA 71 s’est faite à Gibles pour les présidents de canton des Jeunes agriculteurs. Retour sur une dynamique résolument positive.

  • 13.000 visiteurs aux "Labours en force"

    C'est l’événement agricole majeur en Bourgogne Franche-Comté. La Fête régionale de l'Agriculture 2017, Labours en Force, à Bonboillon en Haute-Saône a signé une grande réussite ! 13.000 visiteurs ont profité de ce weekend des 2 et 3 septembre, organisée de main de maitre par les Jeunes agriculteurs de la région. Lors de la Finale régionale du concours des labours, les deux représentants de Saône-et-Loire n'ont pas démérité, bien au contraire.

     

  • Analyser la situation du Centre d’allottement à Digoin

    La demande d’autorisation déposée par Daniel Viard en vue d’exploiter un élevage de bovins destinée à la préparation des animaux à l’exportation situé à Neuzy sur la Commune de Digoin provoque nombre de réactions, de polémiques et un véritable emballement médiatique. La FDSEA et les JA de Saône-et-Loire ont publié un communiqué que voici en intégralité.

     

  • Inauguration réussie pour la Fête de l'Agriculture tout ce weekend à Ciel

    En cette belle journée estivale, les Jeunes agriculteurs de Saône-et-Loire ont inauguré la Fête de l’Agriculture 2017 qui se tient tout ce weekend à Ciel. Ils ont fait le tour des diverses animations qui seront proposés au public avec le Sous-préfet de Chalon, Monsieur Boyer, les députés du département, Messieurs Gauvain et Rebeyrotte, la sénatrice, Madame Mercier, ainsi que de nombreux maires, dont les Maires de Ciel (Mr Ratte) et Chalon-sur-Saône (Mr Platret) ainsi qu'avec des représentants du monde agricole et viticole.

     

  • Les CCJA de Verdun, Saint-Martin, Pierre ont de la bonne humeur à communiquer !

    Ce samedi et ce dimanche, la Fête de l’agriculture de Saône-et-Loire battra son plein à Ciel. Organisateurs de l’évènement, les jeunes des CCJA de Verdun-sur-le-Doubs, de Saint-Martin-en-Bresse et de Pierre-de-Bresse ont concocté un programme mêlant habilement tradition et modernité, communication positive et divertissement. Rencontre avec une équipe sympathique.

  • Saint-Didier-sur-Arroux a accueilli les jeux inter JA le 29 juillet

    A l’initiative des Jeunes agriculteurs du canton de Saint-Léger-sous-Beuvray Mesvres, des jeux Inter-JA ont été organisés ce samedi 29 juillet à Saint-Didier-sur-Arroux. L’ensemble des cinq équipes participantes ont pu se frotter aux différentes épreuves telles que le "Tir à la corde", le "Ventre glisse" ou encore le redoutable "Mur des Champions" !

  • Les Etats généraux de l'Alimentaion ont débuté : pour les JA, la priorité doit être donnée au revenu des agriculteurs

    Le 20 juillet, le coup d’envoi des Etats généraux de l’alimentation a été donné par le Premier ministre et le président de la République. Les Jeunes agriculteurs entendent faire du revenu des agriculteurs un sujet central de ce rendez-vous et porter ses propositions en matière d’organisation des filières, de création de la valeur ajoutée et d’adaptation des politiques publiques.

     

  • Les Jeunes agriculteurs en appellent à une politique européenne ambitieuse en faveur de l'installation

    La Cour des comptes européenne accable le mauvais ciblage des aides à l'installation. « Doit-on y voir une annonce de coupe budgétaire ou bien l'Union européenne souhaite-t-elle revoir sa copie sur la répartition des aides ? », interrogent les Jeunes agriculteurs qui en appellent, au contraire, à une politique européenne ambitieuse en faveur de l'installation.

     

  • Rencontre avec Marine Seckler, jeune agricultrice installée à Blanot

    Administratrice stagiaire aux JA de Saône-et-Loire, Marine Seckler est agricultrice à Blanot, où elle élève des bovins et des ovins en bio, assurant leur commercialisation en direct, notamment via Internet. Rencontre avec une jeune femme volontaire et bien décidée à réussir son pari.

     

  • Les JA étaient à la Foire agricole d'Essertenne

    Comme chaque année, a eu lieu la foire agricole d’Essertenne le 14 mai dernier. Les JA du canton de Couches Le Creusot Montchanin ont participé à l’évènement en proposant leurs services pour la buvette. Ils ont également organisé une mini-ferme, une exposition de tracteurs miniatures. Ce fût l’occasion pour le public de découvrir les animaux de la ferme et de déguster la viande des producteurs locaux.

    Cet évènement a permis aux Jeunes agriculteurs de faire une nouvelle fois le tour des problèmes auxquels sont confrontés au quotidien les éleveurs en présence des élus locaux, notamment Marc Mailliot, maire de la commune, et Philippe Baumel, le député de l’époque.

  • Solliciter la bourse Nuffield pour voyager, pour votre développement professionnel et personnel

    Créée en 1947 en Angleterre, la bourse Nuffield constitue un outil de découverte et de contact incomparable dans le monde agricole. Depuis son origine, cette bourse a permis à plus de 1.500 lauréats d’approfondir leur connaissance de l’agriculture dans le monde. Chaque pays membre dispose d’une association nationale chargée du financement et de la sélection des boursiers. Ces associations sont regroupées au sein de Nuffield International. L’association Nuffield France rassemble les anciens boursiers français et assure l’animation et le développement de ce réseau, avec l’appui financier de différents partenaires et le soutien administratif des chambres d’agriculture.

     

     

  • Congrès JA 2017 : Les JA livrent leur vision de la gestion des risques

    En congrès à Dunkerque du 6 au 8 juin, les Jeunes agriculteurs ont livré leur vision de la gestion des risques dans le cadre de la Pac. Les JA veulent un budget européen élargi qui leur permette de développer une politique ambitieuse de gestion des risques, développant la plupart des outils de gestion des risques connus, à l’exception des marchés à terme. Ils se disent prêts à une baisse progressive de l’enveloppement dédiée aux paiements directs, en faveur du soutien à ces outils. Evolution qui a occasionné de longs débats parmi les JA. Concernant les aléas de marché, le syndicat jeune reprend notamment des propositions de Momagri, et pour se prémunir des aléas climatiques il propose par exemple de développer le système assurantiel. Devant les congressistes, la présidente de la FNSEA a estimé que le rapport « fera date ».

  • Congrès JA : Rénover la gestion des risques

    Réunis à Dunkerque du 6 au 8 juin, les jeunes agriculteurs ont dévoilé leurs propositions pour assurer la durabilité d’un secteur qui fait face, depuis plusieurs années, à la conjonction des aléas (climatiques, sanitaires, économiques, réglementaires…).   

  • La gestion des risques au cœur des débats au congrès JA

    Le prochain congrès de Jeunes agriculteurs aura lieu du 6 au 8 juin à Dunkerque, dans le Pas-de-Calais. Moment fort du réseau, l’évènement sera l’occasion d’évoquer l’actualité syndicale mais aussi les sujets de fond, comme la future PAC ou, après plusieurs années difficiles pour le secteur agricole, la gestion des risques, thème du rapport d’orientation.

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter