DDT 71 (Direction départementale des territoires)

Directeur : Christian Dussarrat

Articles liés

  • Reconnaissance de l’état de calamité agricole pour 332 communes du département et Ouverture de la téléprocédure de demande d’indemnisation pour les éleveurs concernés

    Suite à la sécheresse de l’été et de l’automne 2019, une partie des départements de la Côte-d’Or, de la Nièvre, de l’allier, de la Loire, du Rhône et de la Saône-et-Loire ont fait l’objet d’une reconnaissance de calamités agricoles pour perte de récoltes sur fourrages le 18 décembre 2019 par le Comité National de Gestion des Risques en Agriculture (CNGRA). Pour la Saône-et-Loire : 332 communes de l’ouest, regroupées en 2 zones, en fonction du taux de perte, sont reconnues en calamité sécheresse sur fourrage (voir carte).

  • Un nouveau DDT à l’écoute

    Le 23 octobre, Jean-Pierre Goron, nouveau directeur départemental des territoires (DDT), s’est déplacé dans les locaux de la FDSEA de Saône-et-Loire pour venir à la rencontre de son président Christian Bajard et de ses secrétaires généraux. L’occasion pour lui de découvrir l’agriculture du département, ses atouts et ses difficultés, et d’échanger sur le mode de fonctionnement entre l’administration et la FDSEA.

  • Visite sécheresse L’Ouest Chalonnais en calamité

    A l’initiative de la FDSEA et des JA de Saône-et-Loire, une visite d’exploitation a été organisée chez Jean-Pierre Bon, éleveur bovin allaitant à La Charmée dans le Chalonnais. Cette visite avait comme objectif de montrer aux élus présents, ce que les agriculteurs endurent depuis maintenant deux ans avec notamment deux sécheresses consécutives.

  • Les "nouveaux" Gendarmes en formation à la Ferme de Jalogny

    La scène était inhabituelle en ce 9 octobre à la Ferme expérimentale de Jalogny. Une quarantaine de Gendarmes, nouvellement arrivés dans le département, se sont vus expliquer les grands principes de l’agriculture de Saône-et-Loire. Les bons et les moins bons côtés. Pour avoir ensuite les bons réflexes.

  • Direction départementale des territoires de Saône-et-Loire : départ de Christian Dussarat, DDT

    Lundi soir à la Préfecture, le directeur de la Direction départementale des territoires (DDT) de Saône-et-Loire, Christian Dussarat a fait valoir ses droits à la retraite. Après un long hommage du Préfet pour sa carrière au service des citoyens, le futur retraité en a profité pour donner sa vision de l’évolution des missions des services de l’Etat depuis quatre décennies. Son successeur n’est pas encore connu et devrait être nommé en octobre.

  • Section des bailleurs, la concertation pour un climat serein

    L’assemblée générale de la section départementale des bailleurs ruraux s’est déroulée vendredi 19 avril à Mâcon. En dehors du point sur les dossiers de l’année, une large place a été laissée à l’intervention d’experts fonciers agricoles venus rappeler l’importance d’établir un état des lieux en entrée et sortie de bail.

  • Des divergences autour des traitements phytosanitaires mais un dialogue constructif

    A l'heure de la reprise de la campagne de traitements, la pression sociétale reste forte sur la question des traitements phytosanitaires. Plusieurs réunions ont déjà été organisées avec des collectifs citoyens pour faire un point en amont d'éventuels problèmes ou avant la promulgation de la loi des EGAlim qui devrait durcir la réglementation en la matière, à proximité des habitations notamment. La vigilance est de mise donc.

  • 584 échantillons à la présélection du Concours Général Agricole des vins de Paris

    Le 29 janvier dernier, le Parc des Expositions de Mâcon était l’hôte de la présélection en Saône-et-Loire de la 128ième édition du Concours Général Agricole des vins de Paris. La présélection est organisée par la Chambre d'Agriculture et supervisée par la Direction départementale des territoires de Saône-et-Loire pour garantir son impartialité. Le concours final se déroulera durant le Salon de l'Agriculture qui se tiendra à Paris du 23 février au 3 mars.

  • Avis d’appel à candidatures 2018 pour le plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations en Bourgogne

    Avis d’appel à candidatures 2018 pour le plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations en Bourgogne (PCAE), annonce la DDT de Saône-et-Loire et la région Bourgogne Franche-Comté. Sont concernés les investissements dans les bâtiments d’élevage, tel que "Modernisation classique", "Gestion des effluents en zone vulnérable" ou "Maîtrise de la performance énergétique", ainsi que les  investissements dans la transformation et la commercialisation dans les exploitations agricoles. La date d’ouverture de l’appel à candidatures débute le 6 août 2018 et la date limite de dépôt des dossiers se termine le 14 septembre 2018.

  • Les Trophées de l'agro-écologie sont lancés, avis aux amateurs !

    Le ministère de l’Agriculture lance la troisième édition des Trophées de l’agro-écologie, en partenariat avec le Crédit agricole. Ceux-ci distinguent des démarches innovantes, individuelles ou collectives, exemplaires d’une agriculture à la fois productive et respectueuse de l’environnement, et des femmes et des hommes qui la font vivre.

  • Un nouveau cadre fiscal pour les achats de vins extérieurs des vignerons récoltants

    Dans un arrêté du 4 août 2017 paru au Journal officiel le 12 août, le ministère de l'Agriculture fixe les conditions dans lesquelles des vignerons récoltants (entrepositaires agréés ayant pour activité la vinification des vendanges issues de leur récolte) peuvent recourir au système dit des « achats de vendanges, de moûts ou de vins », sans que cela soit considéré comme un changement d'activité du point de vue de la fiscalité douanière.

  • Apport de trésorerie remboursable pour les aides de la PAC 2017, les agriculteurs sont invités à déposer une demande

    Dans une conjoncture économique difficile pour le secteur agricole, Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a fait du respect du calendrier de versement des aides PAC annoncé par le Gouvernement le 21 juin dernier, sa première priorité.

    Le Gouvernement a ainsi décidé d'activer un dispositif d'apport de trésorerie remboursable au bénéfice des agriculteurs. Cet apport de trésorerie sera versé aux agriculteurs ayant demandé des aides de la PAC en 2017 (aides découplées, aides couplées bovines allaitantes et laitières, MAEC, aides à l'agriculture biologique et ICHN) à partir du 16 octobre.

  • Lors de son départ, le préfet de Saône-et-Loire adresse un message confiant à la profession

    Le 24 août à la préfecture de Mâcon, le préfet de Saône-et-Loire, Gilbert Payet a invité l’ensemble des forces vives du département à l’occasion de son départ pour les Pyrénées-Atlantiques. Après deux ans et cinq mois au service du département, même s’il se refusait à tout bilan ou perspectives, à quelques heures de l’arrivée de son successeur, Gilbert Payet a néanmoins tenu à adresser des mots particulièrement chaleureux en direction de la profession agricole et viticole.

  • Aides Pac : dégradation des conditions de travail des agents des DDT

    Dans un contexte de retards de versements des aides Pac, un audit conduit par un cabinet de conseil privé met en évidence « une situation dégradée » des conditions de travail dans les services d’économie agricole des DDT, en charge de la mise en œuvre de la Pac. L’enquête a été menée à la demande des syndicats, qui s’inquiètent de situations d’épuisement et pointent du doigt des logiciels inefficaces et une gestion « budgétaire » des salariés vacataires. Le ministère de l’Agriculture met en avant un « plan d’accompagnement » lancé en 2016, et assure que l’ASP a fait de l’amélioration des logiciels sa priorité pour 2017. L'austérité budgétaire et la suppression de postes de fonctionnaires se font clairement ressentir...

Vos annonces légales en ligne au meilleur prix
Publiez vos annonces en quelques minutes et obtenez votre attestation immédiatement

Services

Recevoir la newsletter