A la découverte de l'église Saint-Roch fond
Rechercher : Mots clés N°article

Uchon

A la découverte de l'église Saint-Roch

Rédigé le 18/04/2017

Aucune Photos

Terre de pèlerinage aux XVIIe et XVIIIe siècles, Uchon abrite également une église à la longue histoire.

Dédiée autrefois à saint Sébastien, l’église Saint-Roch est une ancienne chapelle du château féodal des seigneurs d’Uchon. Construite suivant la pente naturelle du rocher, l’église paroissiale date du XIIe siècle. On peut y distinguer aussi bien une nef aux ouvertures romanes qu’une charpente apparente d’origine ainsi qu’un chœur remanié en 1347 voûté en croisée d’ogives du début du gothique, éclairé au fond par une fenêtre gothique et, sur le côté, par une fenêtre de la chapelle primitive. Pour ce qui est des vitraux, on distingue, dans la fenêtre gothique du chœur, trois étoiles à cinq branches, dont une située au-dessus d’une petite rosace en forme de cœur. Par ailleurs, l’église abritait plusieurs statues en bois polychrome des XVe et XVIe siècles, œuvres des moines du Prieuré d’Uchon. Six de ces statues ont été volées en septembre 1973...

Lieu de pèlerinage

Lorsque l’on observe les cloches, on lit, sur la première, « L’an 1645, André Descrots escvier, Seigneur de Martenet, m'a fait refondre, avgmenter, baptiser, mes parrain et marraine sont noble Nicolas des Crots, prevost et chanoine en l’église d’Avtvn, et demoiselle Anne Menot, femme de noble Pierre Anthoard, conseiller et secrétaire du Roy en la grande chancellerie de Bovrgogne ». Elle porte, en outre, un écusson aux armes de la famille des Crots et un Christ en Croix. La deuxième porte le nom de Benoît Charlet, curé d’Uchon de 1848 à 1852. Enfin, sur la troisième est inscrit le nom de Monsieur Simonet, alors maire d’Uchon.
En 1344, la reine Jeanne de Navarre en visite chez Jehanne de Chateauvillain vint prier à l’église d’Uchon, puis la fit agrandir. Sur le mur du clocher, côté est, on voit les armes de France, écu sculpté de trois fleurs de lys. Ce lieu fut également l’hôte de pèlerinages de 1607 à 1790. L’oratoire de Belle-Croix est un petit édifice permettant de célébrer des offices eucharistiques lors desdits pèlerinages organisés à Uchon pour solliciter du Seigneur l’arrêt des épidémies de peste au XVIe siècle ainsi que pour Le remercier de l’arrêt de ces épidémies. Ces pèlerinages en provenance de tous les environs, jusqu’à soixante kilomètres, rassemblèrent alors jusqu’à 5.000 pèlerins.

Régis Gaillard

Note: 5.0/5 (1 vote vote(s) envoyé(s))

pub
Réservation pub : pub@agri71.fr
Tél : 03.85.29.56.00
1ére émission radioo
Espace Photos (2)
Aucune Photos
Aucune Photos
Espace Telechargements (0)