• Un hard-brexit de plus en plus menaçant

    Le 15 janvier, le parlement britannique a massivement rejeté l’accord de sortie de l’Union européenne, présenté par la première ministre Theresa May.  Ce vote amplifie les inquiétudes des États membres qui craignent une hard-brexit (un brexit sans accord de sortie).

  • Tenter par le coworking, le télétravail, des salles de formations partagées... en Pays Charolais Brionnais ? Donnez votre avis !

    Aujourd’hui avec l’avènement d’Internet, des réseaux web hertzien et des ordinateurs portables, beaucoup de travailleurs peuvent improviser un bureau un peu n’importe où. Le potentiel est immense lorsqu’on pense au nombre de salariés qui pourraient revenir travailler à la campagne… Mais cela ne s’improvise pas ou cela ne se fait pas toujours dans de bonnes conditions de travail.

  • Bien communiquer sur les réseaux sociaux

    Le blogeur Thierry Bailliet, alias Agriculteur d’aujourd’hui, propose un atelier gratuit " Comment communiquer et exploiter les réseaux sociaux par la vidéo ", samedi 19 janvier à partir de 10 h.
    Session gratuite, en direct et intéractive, ce sera l’occasion d’en savoir plus sur l’utilisation des vidéos sur le web.
    Ce séminaire abordera un ensemble de questions : comment communiquer grâce à la vidéo, comment choisir son matériel sans se ruiner, comment surmonter sa peur et gagner du temps pour la diffusion des vidéos, comment choisir le réseau social en fonction des objectifs de communication.
    Si vous êtes intéressé, rendez-vous et inscription sur le site www.agriculteurdaujourdhui.com.

     

  • Analyse des marchés animaux et des tendances commerciales de la semaine 3-2019

    Bovins de boucherie :  De nombreuses voix se sont élevées contre l’appel de 500 personnalités médiatiques du « lundi vert » sans viande ni poisson, mettant en avant l’hérésie des arguments avancés par certains scientifiques. N’oublions pas que le but de ces minorités est l’abolition de l’élevage (toutes espèces confondues), sans prendre en compte toutes les conséquences économiques et environnementales. Les professionnels de ces filières ont fait et font encore de gros efforts pour répondre aux attentes des consommateurs, mais sans une juste rémunération de leur travail, c’est très compliqué.  

  • Une loi qui pourrait tout changer pour la filière bovins viande !

    « Les EGALim devraient déboucher sur une loi très structurante qui permettra d’attaquer la grande distribution quand elle ne respectera pas la loi. Ce que l’Etat ne peut pas faire, on le fera avec la justice ! », estimait Emmanuel Bernard, vice-président de la FNB, invité de la section bovine le 10 janvier dernier à Toulon-sur-Arroux.

  • Mode d'emploi pour l'aide exceptionnelle sécheresse de la Région et des Conseils départementaux de Bourgogne Franche-Comté

    Comme prévu, l’aide sécheresse de la Région est opérationnelle depuis le 15 décembre. Sauf, peut-être, le courrier qui devait être envoyé directement  aux éleveurs... La raison ? Ce dernier a pris un peu de retard pour avoir l’accord de toutes les collectivités. Il sera donc transmis un peu plus tard. Néanmoins les agricultrices et les agriculteurs peuvent dès maintenant faire la demande de subvention en tenant compte des instructions suivantes. Explications par la FRSEA Bourgogne Franche-Comté.

  • Une construction du prix plus vertueuse

    Dans le cadre des Etats généraux de l’alimentation, et de la loi qui en découle, la FNSEA et JA ont défendu un dispositif global afin de mieux répartir la valeur et améliorer la rémunération des producteurs. Pour cela, les deux organisations ont œuvré pour inverser la construction du prix, relever le seuil de revente à perte (SRP) et encadrer les promotions.

  • Mélangeuse distributrice : Paroles d’éleveurs ovins

    Investir dans une mélangeuse distributrice est une décision importante en termes financier et organisationnel pour une exploitation ovine. L’Institut de l’élevage a publié une brochure où plusieurs éleveurs ovins qui se sont équipés font part de leur expérience.

  • Station du Marault (58) : le programme « Bien Naître » fête ses dix ans !

    Le 24 janvier prochain, la station d’évaluation charolaise du Marault (58) fêtera ses dix ans. L’occasion de faire le bilan d’une décennie consacrée à répondre aux attentes des éleveurs en matière de vêlage. Le Herd-Book Charolais en profitera pour dévoiler les résultats de ses nouvelles études sur le sujet.

  • Analyse des marchés animaux et des tendances commerciales de la semaine 2-2019

    Bovins de boucherie : L’appel à ne plus manger de viande et de poisson le lundi, laisse de marbre une grande partie de la population, qui prend conscience des fausses informations ou des détournements des chiffres pour servir une minorité de personnes. Les médias nationaux sont en revanche avide de ce genre de sujets qui tranche avec l’actualité des gilets jaunes. Les consommateurs changent leurs façons de consommer la viande, mais ils restent attachés à la qualité de la production française. La consommation de viande a été assez soutenue pendant les fêtes de fin d’année, ce qui a permis de désengorger les stocks des abattoirs. Les viandes festives se sont bien vendues et ont été présentées sur beaucoup de tables du réveillon.

  • Les acteurs de la filière lait préparent la nouvelle contractualisation

    Nouveaux contrats, non OGM, parts de marchés… sont autant de questions qui ont été abordées le 18 décembre à Saint Apollinaire (21) dans le cadre du Plan régional pour le développement agricole de la Région Bourgogne-Franche-Comté. Ainsi, la FRSEA BFC développe un projet d’accompagnement à la contractualisation et à une meilleure segmentation du marché pour le lait conventionnel. Ce projet vient en réponse aux besoins de rémunération plus juste des producteurs avec une meilleure visibilité de leurs livraisons de lait sur le moyen long terme. La FRSEA a donc réuni les principaux acteurs afin de faire le point sur ce projet. La Saône-et-Loire, orienté historiquement plus du côté FRSEA Rhône-Alpes, suit le dossier.

Services

Recevoir la newsletter