• PONGE - Nouveautés 2017

    La société Ponge, basée à Guipy dans la Nièvre, se consacre à l'innovation et la fabrication de matériel d'élevage. Elle vous propose ses deux dernières nouveautés.

  • Le blé français manque d’impulsion à l’export vers les pays tiers

    Le 16 novembre, FranceAgriMer a souligné le manque d’allant des exportations françaises de blé tendre vers les pays tiers, ramenées à 9,9 Mt (contre 10,2 Mt le mois dernier) sur 2017-2018. Comme souvent, la deuxième partie de campagne sera décisive pour l’origine France…

  • Retour sur la dernière journée des Retrouvailles 2017...

    La traditionnelle Journée des retrouvailles s'est déroulée le 12 octobre. L'occasion pour les voyageurs et leurs amis de revenir sur des moments inoubliables, tout en se projetant déjà sur les bons moments à venir...

  • La Confrérie des Chevaliers du Tastevin dévoile les Majors du tastevinage 2017

    Le Tastevinage célèbre cette année sa 100ème édition. À cette occasion, la Confrérie des Chevaliers du Tastevin a souhaité faire évoluer son image avec une identité revisitée, un nouveau verre de dégustation et la création des Majors qui distinguent désormais les « coups de coeur » du jury.

     

  • La biodynamie séduit les grands domaines viticoles

    Le syndicat Biodyvin, créé en 1995 rassemble des vignerons pratiquant la biodynamie. Pour Biodyvin, la biodynamie consiste « à prendre soin de l’équilibre de sa terre et des vignes, en préservant les écosystèmes afin de cueillir un raisin de grande qualité et obtenir un vin qui exprimera pleinement les dimensions de son terroir ».

  • Compte à rebours lancé pour la Cité des Vins et des Climats de Bourgogne

    Le projet de la Cité des Vins et des Climats de Bourgogne se concrétise, s'est félicité le BIVB. Le plan de financement sera acté lors de la signature de la Convention-cadre prévue le 19 décembre. Cela illustrera l’engagement des quinze partenaires dans un projet commun en faveur de la Bourgogne, de ses vins, ses traditions et de ses Climats présentés dans trois sites à Beaune, Chablis et Mâcon. Lieu d’introduction aux vins de Bourgogne en général, chaque cité reflètera l’offre locale et permettra aux visiteurs d’étendre son champ de vision à tout le territoire. En Saône-et-Loire, la Cité devrait prendre place dans l'actuelle Maison Mâconnaise des vins. Prochaine étape début 2018, avec le lancement des concours et appels d’offres pour choisir les architectes et concepteurs.

  • Bilan positif pour l'appellation Crémant de Bourgogne

    Les conditions climatiques ont permis une récolte particulièrement saine durant les vendanges du millésime 2017 de l’AOC Crémant de Bourgogne, démarrées dès le 23 août 2017. Alors que les jus récoltés sont encore en cours de vinification, l’Union des producteurs et élaborateurs (UPECB) dresse d’ores et déjà un bilan plutôt positif pour le prochain millésime.

  • La cave de Lugny se lance dans le Big Data

    La Cave de Lugny continue de voir son chiffre d’affaires progresser. En 2017, il a ainsi augmenté de +4,5 % pour atteindre les 35,5 millions d’€ au total. L’activité commerciale se partage entre des ventes en bouteilles, qui représentent 5,9 millions de cols (54 % des ventes), et des partenariats à long terme sur des ventes en vrac (46 % des ventes).

  • Nouveau record de fréquentation pour le Marché des plaisirs gourmands

    Le Marché des Plaisirs Gourmands s'est terminé lundi soir. Sa fréquentation n'en finit plus de grimper ! Cette 12ème édition a vu 26.535 visiteurs arpenter les allées du Parc des expositions de Mâcon durant les quatre jours. Ils étaient 24.679 l'an dernier, soit une fréquentation en hausse de 7%. Les plus grosses progressions ont été enregistrées vendredi, avec plus 740 visiteurs, et ce lundi, avec + 787 visiteurs. Chapeau bas à l'organisation du Comité des Salons et Foires de Mâcon, qui a fait de ce rendez-vous un incontournable du calendrier en Saône-et-Loire et au-delà.

  • Arvalis fait des projections en rotation colza-blé-orge avec des marges nettes réduites de 80 % !

    « 2018 va être une année de bascule », prévient Arvalis qui s’attend - comme toute la profession - à voir un nombre certains de « substances » actives être « ré-éxaminées ». Autorisations ou interdictions - « avec des délais certes » - l’année prochaine inquiète donc. Ingénieur spécialiste du désherbage chez Arvalis, Ludovic Bonin a présenté à Beaune de premières hypothèses de travail au sujet de la rotation colza-blé-orge.

  • Une Bourgogne confiante à la vente des vins des Hospices de Beaune

    Dimanche matin, avant la vente des Hospices de Beaune, la viticulture de Bourgogne en profite traditionnellement pour faire un point d’actualité. Négociants et vignerons se sont ainsi dits « confiants » dans l’avenir. Les inquiétudes soulevées viennent plutôt de l’aval. Les négociants, eux, attendant plus que jamais la fusion avec le Beaujolais.

  • La Prestation de service internationale ? Oui, mais pas n'importe comment !

    Les Prestation de service internationale (PSI) en viticulture et en agriculture sont possibles, mais pas n’importe comment. Pour faire le point sur l’état de la réglementation et rappeler les points de vigilance, une réunion était organisée le 14 novembre à Mâcon. Retour.

Services

Recevoir la newsletter